Koudougou : Les travaux de bitumage de la rocade prévus en décembre 2019

316 0

La ville de Koudougou a abrité le mercredi 16 octobre 2019, une rencontre de restitution, suivie d’une adoption du rapport de l’avant-projet détaillé et du dossier d’appel d’offre provisoire des études de faisabilité technico-économique des travaux d’aménagement de voiries urbaines d’une longueur de 7 km avec 2 ouvrages de franchissement.

Selon le maire de Koudougou, Maurice Moctar Zongo, les travaux de bitumage de la rocade circulaire, communément appelée avenue 56, avec une bretelle qui passera devant la gare routière pour rejoindre la route nationale N°14, débuteront en décembre 2019 ou au plus tard, en janvier 2020.

L’information a été donnée au cours d’une rencontre de restitution, suivie de l’adoption du rapport de l’avant-projet détaillé et du dossier d’appel d’offre provisoire des études de faisabilité technico-économique des travaux d’aménagement de voiries urbaines d’une longueur de 7 km avec 2 ouvrages de franchissement.

Pour le maire, cette infrastructure viendra augmenter le linéaire de voirie dans la ville de Koudougou, améliorer la mobilité urbaine et favoriser le développement socio-économique de la ville. Ce projet permettra également la création des emplois temporaires par le recrutement de la main d’œuvre locale pendant la phase des travaux, poursuit-il. 

De l’avis du secrétaire permanent du programme sectoriel des transport Daouda Diabaté, la rencontre de Koudougou a permis aux participants d’apprécier les résultats des différentes investigations menées dans le cadre de la mise en œuvre pratique des travaux, de faire des observations à l’issue de la présentation et apporter des amendements nécessaires avant de se prononcer sur la recevabilité des livrables.

Une opportunité pour la ville

Le groupement des bureaux GAUFF ingénieur/GTAH a su de façon précise dérouler une vue d’ensemble technique et pratique du projet. L’aménagement à terme offrira à la ville de Koudougou, une double voie de 6 mètre de largeur chacune, une terre pleine centrale, des caniveaux d’évacuation des 2 côtés, une signalisation horizontale et verticale.

Plus d’une dizaine de dalots, des giratoires aménagés, 2 grands ouvrages de franchissement et enfin un éclairage publique assuré par des candelas solaires sont aussi prévus.

 Le comité, à la suite des échanges et la prise en compte des différents amendements, a procédé à l’adoption du rapport. Cette rencontre de validation a connu la présence du secrétaire permanent du programme sectoriel des transports qui a représenté le bailleur de fonds, avec à sa charge la maitrise d’ouvrage.

La présence également du directeur général de l’agence des travaux d’infrastructure du Burkina permet de dire qu’une étape est franchie et les regards sont désormais tournés vers ces 2 structures pour diligenter la sélection des entreprises dans l’optique d’un démarrage des travaux de bitumage probablement dans 2 ou 3 mois, avec un délai provisoire d’exécution de 8 mois.

Le coût estimatif des travaux est de 3,300 milliards de francs CFA. D’après Daouda Diabaté, secrétaire permanent du programme sectoriel des transports, le budget est bouclé depuis juillet 2016 et les fonds sont disponibles.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre