Burkina : 15 civils tués en deux jours

402 0

Week-end endeuillé au Burkina. 15 civils ont été tués en l’espace de 48 heures dans le Nord et le Centre-Nord au Burkina. 

La première attaque est survenue le 19 octobre 2019 dans la région du Nord. Des hommes armés à moto ont tué six personnes dans une concession du village de Dambatao, commune de Sollé, province du Loroum, rapporte l’Agence d’information du Burkina.

La seconde a eu lieu dans le village de Zoura, situé à une dizaine de kilomètres de Kongoussi dans le Centre-Nord. Neuf personnes y ont été assassinées par des hommes armés, toujours selon l’AIB. L’agression a eu lieu entre 19h et 21h,  le 20 octobre 2019. L’agence précise par ailleurs que “les assaillants portaient des tenues militaires et des cagoules et s’exprimaient dans deux langues nationales. Ils sont arrivés vers 18h30, juste avant l’heure du couvre-feu (…)”.

La veille, cinq membres des forces armées sont tombés lors de deux attaques contre deux détachements militaires à Banhn et Yense dans le Nord. 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre