Burkina : Journée d’excellence scolaire à Kwon dans le Nayala

89 0

Le samedi 18 octobre 2019, les élèves les plus méritants du village de Kwon, commune de Gossina dans la province du Nayala, ont vu leurs efforts salués et récompensés à l’occasion d’une journée dédiée à l’excellence. De nombreux prix ont été distribués par un fils du village, Eloi Badiel, PDG de Barold assurance, initiateur de cette journée.

 « C’est dans ce village que j’ai fait mes premiers pas à l’école. Aujourd’hui, je me sens obligé de venir motiver les élèves à bien travailler à l’école. C’est un plaisir de contribuer à la réussite de ces enfants et leur donner ce que je n’ai pas eu quand j’étais comme eux, élève dans une école primaire de ce village », déclare Eloi Badiel.  Il a promis que chaque année, il encouragera les acteurs de l’éducation.

« Chaque fois que j’aurai la force, je reviendrai toujours car c’est un plaisir de contribuer à la réussite de ces enfants et leur donner ce que je n’ai pas eu quand j’étais comme eux », ajoute  l’initiateur de cette journée.

 Adama Badolo, directeur général de l’ENAREF et fils du village, estime qu’à travers une activité comme celle-ci, les enfants voient des repères. Cela peut les motiver à être toujours excellents et réussir dans la vie.

 « Je ressens de la joie, de la fierté à travers ce que je lis sur les visages des enfants, des encadreurs. C’est une occasion de féliciter le promoteur Eloi Badiel. Déjà l’an dernier, il était là, cette année, il est encore là pour la même activité. Nous allons continuer d’accompagner ces genres d’activités, car ce sont des occasions de créer l’émulation au niveau des plus jeunes parce qu’en ce moment, ils voient des repères, des exemples. Ils savent que si on travaille bien à l’école on peut réussir », a précisé Adama Badolo.

Le lycée du village a reçu un ordinateur et une imprimante. Une promesse d’un forage a été faite aussi par Eloi Badiel. Cet établissement a toujours des besoins. «Nous n’avons pas de professeurs pour le second cycle. Ce qui nous oblige à faire appel à la vacation.  Au lycée, les tables-bancs sont insuffisants. Grâce à nos partenaires, nous avons eu une centaine de tables-bancs pour 728 élèves. Il nous manque également une bibliothèque, des manuels scolaires et des locaux pour l’administration », précise le proviseur Fabrice Bazié.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre