FILO 2019 : Le Pr Laurent Bado animera la conférence inaugurale  

952 0

Dans la matinée du jeudi 24 octobre 2019, Abdoul Karim Sango, ministre en charge de la culture, président de la cérémonie, a installé officiellement le comité national d’organisation de la 15e édition de la foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO). A la suite, Dr Lassina Simporé, président du comité, s’est entretenu avec la presse sur les axes de la manifestation.

« Littérature et promotion de la paix et de la sécurité », c’est le thème de la 15e édition de la foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO). Il a été choisi en vue de créer un cadre de concertations entre les acteurs et professionnels du livre, d’offrir une tribune à la promotion du livre et à la lecture, d’intégrer le livre et la lecture dans les efforts d’alphabétisation des communautés et positionner le livre et la lecture comme  adjuvants aux actions d’émancipation et de développement national.

Les innovations de cette saison, sont entre autres la participation du Pr Laurent Bado, auteur et député à l’Assemblée nationale qui animera la conférence inaugurale, l’organisation des olympiades littéraires, un focus sur les Forces de défense et de sécurité dénommé « deux heures pour les FDS ».

« Le livre un outil précieux au développement »

Mais prenant en compte le slogan qui dit qu’ « une nation qui lit est une nation qui gagne », et dans l’objectif de relever les défis, les autorités burkinabè ont choisi de placer ces questions au centre des préoccupations d’une jeunesse de plus en plus exigeante.

En se référant au slogan, Abdoul Karim Sango, ministre en charge de la culture a indiqué qu’ « une nation qui ne lit pas est une nation qui perdNous perdons parce qu’effectivement on ne lit pas».

Le ministre en charge de la culture a suggéré que dans le cadre de cette 15e édition, tous les acteurs de la littérature participent activement afin d’adapter la nouvelle forme de littérature, car soutient-il,  « beaucoup d’entre nous ne lisent plus les livres. On lit plutôt les livres à travers ces nouvelles techniques de l’information ».

« Deux heures pour les FDS »

Pour Lassina Simporé, secrétaire général du ministère de la culture, président du comité d’organisation, le thème de la 15e édition de la foire vient justifier le contexte sécuritaire de la sous-région. En effet, « la question sécuritaire invite chaque acteur de la société à une introspection en vue de proposer des solutions pour un engagement citoyen et responsable », a mentionné le président du comité.

A l’entendre, il s’agit également de promouvoir les valeurs fondamentales qui concourent à la culture de la paix et de la cohésion sociale. Selon lui, le ministère de la culture conformément à sa mission œuvre à l’édification d’une société où le vivre-ensemble est  une valeur partagée.

La foire internationale du livre de Ouagadougou comportera quatre volets dont la foire elle-même, les rencontres, le Grand prix littéraire de la FILO et les Olympiades littéraires nationales.

Au côté de ces activités, des prix spéciaux portés par le parrain, Moumina Shérif Sy, ministre d’Etat, ministre de la défense nationale et des anciens combattants, et par la mairie de Ouagadougou seront décernés. Une matinée d’hommage sera consacrée à la pionnière de la littérature burkinabè écrite pour enfant, Adama Rosalie Tall. La foire se tiendra du 21 au 24 Novembre 2019 au SIAO.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *