Moussa Zerbo, député UPC : « Ablassé fait un faux procès à l’opposition » 

1480 3

Le président du parti «  le Faso autrement », Ablassé Ouédraogo, accuse le chef de file de l’opposition burkinabè, Zéphirin Diabré, de mener « un double jeu » et de travailler en faveur de la majorité. Le député de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), Moussa Zerbo, s’est prononcé  ce jeudi 24 octobre 2019.

Ablassé Ouédraogo, président du parti «  le Faso autrement », s’en prend ouvertement à Zéphirin Diabré. Il lui reproche de travailler à la division de l’opposition politique burkinabè. « Je pense que Monsieur Diabré n’as pas à répondre à une telle personnalité qui ne pèse plus rien sur notre scène politique. Effectivement, il accuse l’opposition de n’être pas unie. Parce que son Faso Autrement ne fait pas partie », a estimé le député de l’UPC, Moussa Zerbo.

Pour lui, l’opposition est bel et bien unie. Il a pris l’exemple des points de presse animés chaque mardi par les différents présidents de partis d’opposition. A écouter le député, il n’y a pas de problème de management. Concernant la non affiliation au chef de file de l’opposition Burkinabè (CFOP) du parti d’Ablassé Ouédraogo, Moussa Zerbo s’est expliqué.

Lire également 👉Burkina : Ablassé Ouédraogo accuse Zéphirin Diabré de mener “un double jeu”

« Au niveau du CFOP, il y a eu la rédaction d’un document qu’on a appelé la charte des partis d’opposition. Cette charte définit clairement un certain nombre de principes. Lorsque nous regardons de près cette charte,  Monsieur Ablassé (Ouédraogo, NDLR) est en contradiction avec cette charte. Aucun chef de parti n’est d’accord avec l’affiliation de Ablassé dans ce cadre de concertation », a-t-il indiqué.

Egalement, Moussa Zerbo a pris l’exemple de l’unique député du Faso Autrement qui a préféré se joindre à un groupe parlementaire de la majorité au détriment de ceux de l’opposition.

« Tu dis que tu es de l’opposition. Le seul et unique député que tu as ne se reconnait même pas en toi et mieux, siège au compte de la majorité. A ce que nous sachions, il n’a pas démissionné de son parti. Ça c’est déjà un premier problème. Les partis ont demandé à Ablassé, si tu es de l’opposition, il y a des groupes parlementaires de l’opposition comme celui de l’UPC, CDP, PJRN. Que ton député intègre l’un de ces groupes, (c’est) la condition qui lui a été posée  (et il a été) incapable de remplir cette condition », a détaillé le député de la deuxième force politique au Burkina Faso. Il a laissé entendre qu’Ablassé  Ouédraogo fait dans la diversion.

Le président du parti Le Faso autrement dénonce une mauvaise gestion du CFOP. Moussa Zerbo a précisé que l’autorité de lutte contre la corruption a félicité l’institution.

« Ablassé a pensé que la subvention qu’on donnait  au CFOP, qu’il fallait faire une division euclidienne et mettre à la disposition des différents partis. On a dit non (…) c’est pour le fonctionnement du CFOP. Ce n’est pas pour partager aux partis politiques. Et ça n’a pas marché. Il pensait qu’il pouvait se faire de l’argent là-bas. Et il est mécontent », a-t-il révélé.  

Ablassé accuse le Président Diabré de faire un double jeu et d’avoir participé à la scission du groupe parlementaire UPC

« Ablassé ne sait pas lire entre les lignes. (…) En réalité, les députés dits frondeurs de l’UPC, n’ont jamais dit qu’ils avaient démissionné du parti. Ils n’ont jamais fait de déclaration pour dire qu’ils rejoignaient la majorité. Ils ont juste créé un groupe parlementaire qui est indépendant mais qui se réclame toujours de l’UPC. Est-ce qu’il revient à Ablassé de dire à l’UPC la décision que nous devons prendre ? Qu’il aille gérer son parti mourant. Son parti inexistant sur le territoire. Un parti qui est à l’image de son président. Ça veut dire inexistant, vide de sens. Vide sur tous les plans et qui fait beaucoup de bruit pour se faire voir », a martelé Moussa Zerbo.  

Lire également👉« Le malheur du Burkina, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition » (Ablassé Ouédraogo)

Ablassé Ouédraogo a parlé de « l’inaction » de l’opposition depuis la nouvelle législature et « n’a pu faire de propositions concrètes et pertinentes au peuple pour sortir de la situation calamiteuse ».

« Est-il en train de dire à l’opposition de gouverner à la place de la majorité ?  Le MPP en prenant le pouvoir savait qu’il  avait des défis à relever. Donc arrivé au pouvoir il ne revient pas à une opposition de faire des propositions. Si vous venez au pouvoir, c’est que vous avez les moyens de votre politique. Ablassé fait un faux procès à l’opposition. Il ne revient pas à une opposition de gérer à la place de la majorité, mais d’apporter des contributions et c’est que l’opposition a toujours fait. Chaque mardi, l’opposition apporte des contradictions et des critiques constructives », a répondu le député du parti du lion.

Concernant l’accusation portée contre Zéphirin Diabré de travailler à la réélection de Roch Marc Christian Kaboré, Moussa Zerbo a aussi sa petite idée.

« Comment vous pouvez demander à un président de parti qui est sur le terrain et qui est chef de file l’opposition de travailler à ce que son adversaire puisse être réélu ? C’est de la comédie. (…) En son temps, le Faso autrement a été créé pour jouer ce jeu. Il pense que tout le monde est dans ses ‘ablasseries’ », a conclu Moussa Zerbo.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Mr Silowe,
    Vraiment……la malhonetete quand tu nous tien. Come vous parlez de verite, jai une seul question pour vous, votre DR ABLASSE PEUT T-IL SE RECLAMER DE L’OPOSITION QUAND SON SEUL DEPUTE QUE SON PARTI A, SIEGE AVEC LA MAGGIORITE?????????????????
    Merci

  2. C
    Laissez le docteur Ablassé; il est en train de gérer son stress dans ses complexes d’infériorité. La seule solution est de ne rien plus dire de lui; ni publier; ni répondre. Il profite de vos réactions pour exalter l’orgueil de soi et de son parti convalescent. Tournez-lui le dos.

  3. -Désolé de vous contredire, M. Moussa Zerbo. Le Dr. Ablassé Ouédraogo est en plein, dans la vérité. M. Zéphirin Diabré a trahi le peuple du BF depuis très longtemps. Sa seule et véritable “carte” ici, est qu’il a à faire des populations plus émotives et sentimentales, que cérébrales.
    Le Dr. A. Ouédraogo cerne les problèmes à leur racine. Il ne cherche pas à “rectifier” le fruit ; il soigne patriotiquement le défaut de l’arbre. Le problème ici est que, intellectuellement, très peu de personnes propres existent au BF., et peuvent concrètement le suivre.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *