Chantiers de Ouagadougou :  Le maire en mission d’inspection

1112 0

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Beouindé, a visité ce vendredi 25 octobre 2019, le site de reconstruction de la gare Ouagarinter, les voiries et une gare dans les arrondissements 6, 10 et 11. Cette visite s’inscrit dans le cadre du projet de développement des quartiers périphériques de Ouagadougou.

Quatre mois après le lancement des chantiers de voiries, d’assainissements et d’équipements par la commune de Ouagadougou, le maire Armand Beouindé a procédé ce vendredi 25 octobre 2019, à une visite des différents sites, en vue de constater l’état d’avancement des travaux.

60% de taux d’avancement pour un délai consommé de 80% sur le site de reconstruction de la gare Ouagarinter. Les travaux de la gare peuvent se scinder en trois grandes parties,  selon le directeur de travaux de SOGEA SATOM Abdramane Koné.

« Vous avez les travaux de voiries, tout ce qui est construction dans la gare et un giratoire que nous sommes en train de faire qui permettra de fluidifier la circulation », a-t-il expliqué. Il ajoute que le chantier sera prêt en début d’année 2020. Armand Beouindé, quant à lui, dit être satisfait des travaux déjà réalisés. « Le chantier évolue très bien dans les délais malgré quelques ajustements à faire », a-t-il indiqué.

Si le chantier évolue bien au niveau du site de reconstruction de la gare Ouagarinter, ce n’est pas le cas sur la prochaine destination du maire et sa délégation dans les arrondissements 10 et 11 de Ouagadougou. 6,5% de taux d’exécution sur le terrain contre un délai consommé de 29% selon Patrick Kaboré, chef de mission de contrôle.

Les travaux de la voirie principale qui quitte la route nationale n°4 et qui va sur la route de Fada et traverse les arrondissements 10 et 11 pour rejoindre la route de Pô sont en retard, selon Armand Beouindé.

« Nous avons constaté qu’il y a un léger retard dû à un certain nombre de circonstances notamment les concessionnaires tels que l’ONEA, la SONABEL, l’ONATEL qui doivent faire des déplacements de réseaux pour que le chantier puisse avancer », a-t-il expliqué.

Et pour que les travaux du chantier avancent, les populations qui sont dans les zones non loties et loties doivent se déplacer, selon le maire.  « En contrepartie, l’Etat a mis à notre disposition une partie des ressources qui vont nous permettre de les dédommager afin de libérer les emprises pour que le chantier puisse avancer », a-t-il ajouté.

Globalement satisfaisant

La délégation s’est rendue par la suite à l’arrondissement 4 pour constater l’état d’avancement du bitumage de la rue Jean Baptiste Ouédraogo dans sa continuation vers Toudbwéogo. Là encore, un retard des travaux est constaté et Armand Beouindé a expliqué que la sonnette d’alarme a été tirée. « Mais vu les explications qui sont données, c’est des agencements techniques à mettre en œuvre et de la mobilisation de ressources humaines à faire pour que ce chantier puisse avancer », précise-t-il.

Cap a ensuite été mis à la gare Ouaga Ouest. Même son de cloche que dans les précédents sites. Sur six mois de délais, deux mois ont été consommés avec 1% de taux d’exécution. Pour le maire, les difficultés n’expliquent pas le retard.

4% de taux d’avancement avec un délai consommé de 19% sur le dernier site visité, la voirie principale de Pissy qui quitte l’avenue de l’Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et va rejoindre la RN 1, route de Bobo Dioulasso. Une voirie qui a, à peu près, 14km selon le maire. La difficulté à ce niveau était une fois de plus celui des concessionnaires et du mur de la Société Burkinabè de Télédiffusion (SBT) qui est à présent réglé selon Adjo Alban de la mission de contrôle.  

L’état d’avancement des travaux est satisfaisant dans l’assemble, selon le maire. Il informe que dans une quinzaine de jours, une autre visite sera faite pour encore constater l’état d’avancement des travaux.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *