Burkina : Top départ des 48 heures de la parenté à plaisanterie

1527 0

Le top départ des activités de la première édition des 48 heures de la parenté à plaisanterie entre population du Kénédougou, des Cascades et du Sud-Ouest a été donné ce jour, 26 octobre 2019 au Musée national à Ouagadougou.

Le lancement des activités des 48 heures de la parenté à plaisanterie entre population du Kénédougou, des Cascades et du Sud-Ouest a eu lieu  ce  26 octobre au Musée national de Ouagadougou par le représentant du ministre de la culture.

Ces journées, premières du genre, dont le thème est  « la parenté à plaisanterie », ont été parrainées par Maître Ambroise Farama et par Abramane koné, président de la Fédération burkinabè de boxe (FBB).

La cérémonie d’ouverture a également été marquée par la présence de l’ancien ministre des mines et de l’énergie, Alpha Omar Dissa, et de nombreux participants de Ouagadougou et d’autres localités du pays.

Afin de permettre aux participants, notamment aux jeunes de comprendre l’origine même de la parenté à plaisanterie, une conférence publique a été donnée par le conférencier Ziem Palenfo.

Il s’agissait pour lui de développer le thème en faisant l’historique et l’origine de la parenté à plaisanterie entre les populations du Kénédougou, des Cascades et du Sud-Ouest. Il a de même rappelé l’importance de cette pratique dans la cohésion sociale du Burkina Faso, surtout en contexte d’insécurité.

En rappel, l’idée d’organiser ces journées de parenté à plaisanterie est née des membres d’un groupe Facebook d’environ 15000 personnes, qui ont voulu quitter le virtuel pour se retrouver dans le réel. Les activités se poursuivent jusqu’au dimanche 27 octobre au Musée national.

Djamila DIALLO (Stagiaire)
Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *