26è Journée mondiale l’enseignant : 165 acteurs de l’éducation décorés

412 0

A l’occasion de la 26è Journée mondiale des enseignant.es, le Ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN) en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) et le ministère de la Santé ont organisé ce mardi 29 octobre 2019 à Ouagadougou, une cérémonie de décoration des acteurs de l’éducation.

La cérémonie de décoration des acteurs de l’éducation a eu lieu le mardi 29 octobre 2019 à Ouagadougou dans la cour du Lycée Philipe Zinda Kaboré, sous le thème «les jeunes enseignant (e) s : l’avenir de la profession ». C’était en présence du ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, du ministre de la Santé, Claudine Lougué et du représentant du ministre de l’Enseignement Supérieur, d’autorités administratives, d’acteurs de l’éducation et de nombreux autres invités.

165 acteurs du monde de l’Education ont été distingués pour leur abnégation au travail au service de la nation burkinabè, soit 7 personnes élevées au rang d’officier et 158 au rang de chevalier des palmes académiques. Stanislas Ouaro, au nom des ministères en charge de l’éducation, s’est exprimé à l’endroit des acteurs de l’éducation.

« Le thème de ce jour est digne d’intérêt car face aux multiples défis d’avenir, l’éducation apparait pour notre pays comme un atout indispensable pour impulser le développement humain durable, progresser vers les idéaux de paix, de liberté, de justice et de cohésion sociale (…). Sachez chers enseignants et enseignantes, que la nation entière vous est reconnaissante. La distinction honorifique que certains d’entre vous recevront aujourd’hui, traduit d’ailleurs cette reconnaissance pour votre ardeur au travail (…). C’est une invite aux jeunes à s’abreuver de l’expérience de leurs ainées de façon à mériter demain aussi la reconnaissance de la nation »

 (Stanislas Ouaro)

Education et Sécurité

Il s’est également sur la question sécuritaire du pays. « Nous communiquons permanemment avec nos différents enseignants et pour rassurer les uns et les autres, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour assurer leur sécurité. Des efforts sont déployés et partout où le contexte sécuritaire ne permet pas d’ouvrir des classes, nous n’encourageons pas nos enseignants à y aller. Mais partout où cela est possible, de concert avec les forces de défense et de sécurité et avec les autorités locales, nous ré-ouvrons les écoles, nous maintenons notre système éducatif (…). Nous avons au moins 97% de notre système éducatif qui fonctionne », a-t-il déclaré.

Stanislas Ouaro assure de même qu’environ 20 000 élèves en situation de déplacé interne ont été réinscrits dans les écoles pour cette année scolaire.

Des heureux récipiendaires

Les récipiendaires du jour étaient ravis et honorés par cette reconnaissance de la nation en leur égard. « C’est une initiative à encourager et beaucoup d’efforts doivent être consentis pour maintenir et fortifier les acquis. Je rends grâce à Dieu », a déclaré Ousmane Kaboré, récipiendaire.

Ouédraogo Joséphine, récipiendaire a aussi exprimé ses sentiments. « C’est pour moi une joie et une fierté après une quarantaine d’années de service rendu à la nation, qu’on reconnaisse que j’ai abattu un travail et qu’on veuille me distinguer ce soir (…). Aux autres collègues qui n’ont pas encore été décorés, je leur dis que chaque chose à son temps et je leur demande de persévérer dans le travail car le travail a toujours payé », a-t-elle témoigné.

Djamila DIALLO (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre