Amadou Diemdioda Dicko : « Nos soldats ne sont pas un fonds de commerce politique »

1658 0

Le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a qualifié de « campagne du MPP déguisée en soutien aux FDS », le meeting du samedi 26 octobre organisé par des Organisations de la société civile (OSC). Ces dernières entendaient « soutenir les FDS (Forces de défense et de sécurité, ndlr) et les victimes des attaques terroristes ».

Par la voix de Amadou Diemdioda Dicko, le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a fustigé, le mardi 29 octobre 2019, la tournure que le meeting de soutien aux FDS et aux victimes des attaques terroristes a prise. A l’annonce du meeting, se rappelle Amadou Diemdioda Dicko, l’Opposition s’est faite représenter.

Lire 👉 Burkina : Des Burkinabè manifestent leur soutien aux FDS

« Cependant, les moyens déployés lors de ce meeting ainsi que l’aéropage gouvernemental présent en ces lieux laissent penser à une campagne du MPP déguisée en soutien aux FDS (…) Au fait, le MPP a honte de son propre logo peu mobilisateur, si bien qu’il est obligé de se cacher derrière des personnalités morales pour battre campagne », a commenté Amadou Diemdioda Dicko.

Mais ce qui « est choquant », poursuit-il, « c’est le manque de sincérité envers le peuple. C’est aussi ce courage de se servir de cette ‘’aspiration du peuple à soutenir ses FDS’’ pour battre campagne ». Ainsi, l’Opposition dit se « démarquer de toute propagande politique sous l’habillage du soutien aux FDS ».

« Nos soldats ne sont pas un fonds de commerce politique (…) l’heure est tellement grave qu’on ne devrait plus être à ces manœuvres politiciennes »,  a conclu Amadou Diemdioda Dicko.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

There are 1 comments

  1. Vous accusez le pouvoir de faire ce que vous faites déjà. Entre l’opposition et le pouvoir qui utilise plus ces attaques pour recolter sur le plan politique? Le MPP est mieux que cette opposition, qui déjà dans l’opposition qu’elle ne s’interrsse qu’au pouvoir pas aux problèmes des burkinabè.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *