Burkina : La mairie de Ouagadougou se dote de moyens logistiques

1172 0

Le maire de la commune de Ouagadougou a procédé ce mardi 29 octobre 2019 à la réception de véhicules et moyens logistiques destinés aux services techniques de l’administration communale et aux maires d’arrondissements. Cela a été possible avec l’accompagnement de la Banque Africaine de Développement (BAD), de l’Agence Française de développement (AFD) et de la société Fidelis.

Pour augmenter la capacité opérationnelle de travail de la commune de Ouagadougou, la mairie a acquis grâce à ses partenaires, selon le maire Armand Beouindé, des engins de travaux publics, des camions de collecte et de transport des ordures, des véhicules poids lourds et poids légers. La cérémonie de réception a eu lieu ce mardi 29 octobre 2019 sous la présidence du maire de la commune.

 « Ce matériel est composé essentiellement de gros camions, une dizaine de camions  gros porteurs pour pouvoir transporter les conteneurs d’ordures. Egalement, des camions bennes pour pouvoir faire un appui logistique aux différents matériels pour la réfection des routes dans la cité », a expliqué Armand Béouindé

Pour lui, pour que l’administration de la mairie soit efficace, la commune de Ouagadougou a également obtenu un financement de la société Fidelis. « Nous avons acquis un financement de crédit-bail grâce à la société Fidelis qui a accepté de nous accompagner, 77 véhicules d’appui à la commune de Ouagadougou », a-t-il indiqué.

La maintenance du matériel n’incombe pas à la mairie

Pour garantir une meilleure utilisation du matériel, la mairie a confié la maintenance aux concessionnaires, selon le maire de la commune.

 « Nous sommes passés par un procédé de crédit-bail qui est en full service, c’est-à-dire que désormais la maintenance de ce matériel ne revient plus à la commune, mais plutôt aux constructeurs par le concessionnaire qui est présent au Burkina, qui a livré le matériel. Et nous, nous payons tous les ans un loyer pour que cette maintenance soit suivie et régulièrement faite. Au niveau du matériel de travaux publics, c’est la même chose que nous avons entrepris avec les différents concessionnaires qui nous ont livré. Il y a un contrat de suivi technique qui va faire en sorte, qu’ils prennent en charge tout le service technique, ce qui va nous permettre de nous concentrer dans notre métier premier qui est d’apporter des services aux populations, de pouvoir faire l’entretien des routes et les travaux de voirie», a expliqué Armand Béouindé.

Il est acquis au profit de la direction en charge de la salubrité, d’engins de transports des déchets solides à un coût global de 974. 433. 176 F CFA financé par la BAD. Le projet de développement durable de Ouagadougou à travers l’AFD, a financé à hauteur de 3 milliards 110 millions FCFA, l’acquisition d’engins de travaux publics dédiés au traitement des voies en régie. Cette importante acquisition marque, selon Armand Beouindé, un tournant dans la montée en puissance institutionnelle de la commune pour offrir un service public de qualité dans l’amélioration du cadre de vie des citoyens.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *