Côte d’Ivoire : Soro a “été un bon chef rebelle et un mauvais Premier ministre” selon Adama Bictogo

402 0

Alors que l’annonce de la candidature du Guillaume Soro faite il y a quelques semaines de cela en Europe, n’a surpris personne, le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, le RHDP Unifié a réagi ce lundi 28 Octobre 2019 sur ce développement. Pendant ce temps, Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée Nationale ivoirienne poursuit son séjour en Europe où il multiplie les rencontres, consultations et interviews en vue du positionnement de son nouveau mouvement « Générations et Peuples Solidaires », GPS, le levier, copie conforme de La République en Marche (Larem) du Président Emmanuel Macron en France et qui devrait, selon ses prévisions, le porter au pouvoir en 2020.

Par le passé très proche du Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, Guillaume Soro, 47 ans, passé officiellement dans l’opposition depuis février 2019 à la suite de son départ de la tête du Parlement ivoirien, a annoncé sa candidature pour la présidentielle d’octobre 2020, le 12 Octobre dernier à  Valence en Espagne.

Il entend s’appuyer sur une nouvelle organisation « en dehors des partis » pour sortir des clivages traditionnels. « J’ai lancé un mouvement citoyen, Générations et peuples solidaires (GPS), qui n’est pas un parti politique. Nous en sommes déjà à 15 000 adhérents […] Je suis rassuré; car j’ai rarement perdu mes combats », avait-t-il avancé.

Pour Adama Bictogo, le directeur exécutif du parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix, RHDP, « c’est un non-événement ! » avant de renchérir, « ce qu’on retient de lui, c’est qu’il a été un bon chef rebelle et un mauvais Premier ministre”, a-t-il déclaré Adama Bictogo lors d’une conférence de presse à Abidjan, Côte d’Ivoire.

Pour l’homme d’affaires et homme politique ivoirien que Guillaume Soro traitait en début d’année de « gringalet », “il (Soro) annonce sa candidature dans des hôtels inconnus en Espagne ou sur une télévision française. (…).. Quand on respecte son peuple et son pays, on vient dans son pays et on annonce sa candidature dans son pays”, a fait remarquer Adama Bictogo.

A propos d’une éventuelle candidature du président Alassane Ouattara, Adama Bictogo s’est dit surpris de la question des journalistes qui l’on interrogé  sur une éventuelle candidature d’Alassane Ouattara en 2020. En réponse à ceux-ci, il a répondu “les ex-présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo peuvent être candidats et cela ne vous choque pas et quand on parle de la candidature de Ouattara cela vous choque… On n’a aucun complexe. Le jour le parti devra se réunir, il décidera en toute âme et conscience”, a-t-il indiqué avant d’assurer un scrutin présidentiel apaisé en 2020.

A 77 ans, Alassane Ouattara dit n’avoir pas encore décidé s’il devrait être candidat ou pas en 2020 alors qu’il disait lui-même avant cela ne pas en être autorisé par la nouvelle constitution. L’opposition quant à elle réfute la probabilité de sa candidature et se livre avec les cadres du RHDP à l’interprétation diverse des articles de la loi fondamentale ivoirienne qui abordent cette question.

Kouamé  L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre