Burkina : L’opposition déclare être contre “un lenga” au Président Roch Kaboré

1655 0

Le Cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique s’est réuni ce 30 octobre 2019 autour de plusieurs points, dont les rumeurs sur un éventuel report de la présidentielle de 2020. Dans l’extrait du compte rendu de la réunion qui suit, le Chef de file de l’opposition exprime son opposition à cette éventualité.

(…) Alors que les élections de 2020 se profilent à l’horizon, l’Opposition politique observe qu’une campagne insidieuse, savamment orchestrée par des officines diverses qui n’ont rien de neutre, tente de distiller dans l’esprit des Burkinabè, qu’au regard de la situation sécuritaire, les élections de 2020 ne devraient pas avoir lieu.

Dans cette campagne soutenue en sous-main par un MPP qui regarde son échec arriver à grands pas, on voit agir des personnes instrumentalisées, qui utilisent leur statut social prétendument « neutre », pour relayer le message du parti au pouvoir : des  leaders d’opinion, des responsables d’OSC, des responsables coutumiers, des religieux, etc.

L’Opposition condamne  fortement le fait que le pouvoir en place, au lieu de respecter son contrat avec le peuple Burkinabè, fuit ses responsabilités et tente plutôt d’utiliser le malheur des Burkinabè comme fonds de commerce politique pour échapper à la sanction des urnes.

L’Opposition politique se tient prête à mener un combat sans merci contre ce projet lugubre qui risque d’enfoncer davantage notre pays dans le chaos et la crise multidimensionnelle. En effet, quand des hommes se basent sur le terrorisme pour demander qu’il n’y ait pas d’élections, ils feront tout pour que la paix ne revienne jamais. Et puis, quelle légitimité auront-ils pour gouverner ?

Par ailleurs, dans les pays de la sous-région et du monde qui subissent des attaques terroristes, il y a bel et bien des élections à rythme régulier.

Qui dit d’ailleurs que, avec la détermination de nos FDS, la situation ne sera pas meilleure en fin 2020 ? Comment peut-on oser parier sur l’échec de nos FDS ?  A moins d’être habité par un dessein machiavélique, comment peut-on dès aujourd’hui prédire que la situation sera pire dans un an, au point de parler déjà d’annulation des élections ?

 L’Opposition politique rappelle aux Burkinabè que si notre pays est dans cette situation incertaine, c’est à cause de l’incapacité  du régime du MPP. Et, la seule occasion  légale et démocratique qui se présente à eux pour  faire partir  ces hommes incapables et les remplacer par une nouvelle équipe qui va enfin bouter l‘ennemi hors de notre pays, c’est de mener contre eux une insurrection électorale en 2020. Par conséquent, refuser de parler d’élections, c’est tomber dans leur piège. A moins de vouloir continuer dans l’impasse avec les mêmes hommes incompétents et tâtonnants au sommet d’un Etat qui glisse vers l’effondrement.

L’Opposition politique est républicaine et patriote. Dans ce sens, elle a été la première à initier des actions de soutien concret à nos FDS (marches-meetings, collectes de fonds, visites, déclarations), à proposer des solutions concrètes et à appeler au dialogue avec la majorité sur la question de l’insécurité et de l’unité nationale. A tout moment, l’Opposition est prête à contribuer à la recherche de solutions et à toute activité entrant dans le cadre de l’union sacrée autour de nos vaillantes FDS.

Mais, le déni mortel serait de refuser de pointer du doigt l’incompétence notoire, la passivité et le manque de vision du MPP et de ses alliés.

Comme hier, l’opposition politique n’acceptera jamais et le dit très clairement, que sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme, on donne un « lenga » à un régime qui a, par son incompétence, conduit le Burkina au fond de l’abîme. (…)

Ouagadougou, le 30 octobre 2019

Le service de communication du Chef de file de l’Opposition politique



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *