Education : Un atelier pour réfléchir sur le bien-être de l’enfant

1090 0

La fundaciòn Educaciòn y Cooperaciòn (Educo) a organisé ce mercredi 30 octobre 2019 un atelier de validation du rapport de l’étude sur l’analyse situationnelle des droits de l’enfant dans les zones péri-urbaines de Ouagadougou et de diffusion des rapports Small Voices Big Dreams (SVBD).

Afin de faire entendre la voix des enfants sur les questions de violences dont ils sont victimes, les membres de ChilFund Alliance ont lancé en 2010, une initiative dénommée Small Voices, Big Dreams (SVBD). Educo Burkina a donc conduit une étude sur cette initiative. L’atelier de ce mercredi a pour but, de diffuser les rapports SVBD et de valider le rapport d’étude sur l’analyse situationnelle des droits de l’enfant dans les zones péri-urbaines de Ouagadougou.

« Les zones péri-urbaines, sans être forcément spéciales, sont spécifiques de par leur mode de vie, de par un peu la précarité, voilà pourquoi nous avons pensé qu’avant d’intervenir dans ces zones, il était important de pouvoir faire cette étude d’analyse situationnelle pour mieux avoir, non seulement la perception des enfants, la perception des familles, la perception des acteurs sur le degré, la nature, les causes et les conséquences de cette spécificité des zones péri-urbaines en lien avec les violences faites aux enfants », a indiqué le coordonnateur des programmes de l’ONG Educo, Aimé Ouédraogo.

L’opinion des enfants sur leur protection

Selon le rapport SVBD, 34,6% des enfants pensent qu’ils ne sont pas suffisamment protégés contre les violences et 75% des enfants pensent que les filles subissent plus de violences que les garçons. Il ressort également du rapport que la pauvreté est une des causes majeures de la violence.

« Nous remercions l’ONG Educo de nous avoir fait la restitution de l’étude SVBD, qui dévoile un peu, l’opinion que les enfants ont sur leur protection et là, ça nous interpelle tous. Nous avons pris note et je pense que le gouvernement et notre ministère sont dans cette logique à travers la stratégie nationale de protection de l’enfance, les réseaux de protection et beaucoup d’autres choses que nous faisons qui permettront aux enfants d’être dans un environnement protecteur », a affirmé Soumaïla Sako, DG de la famille et de l’enfant, représentant la SG du ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire.

Educo est une ONG de coopération pour le développement et l’action humanitaire qui agit en faveur des enfants pour la défense de leurs droits. Elle travaille avec les enfants et les communautés, afin de promouvoir des sociétés justes et équitables qui garantissent leurs droits et leur bien-être. Elle a pour vision « un monde où tous les enfants jouissent pleinement de leurs droits et vivent en toute dignité ». Educo est membre de ChilFund Alliance fondée en 2002, regroupant une coalition de 11 ONG internationales.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *