Emploi des jeunes : La mission de l’église apostolique de Pissy

99 0

En vue d’allier la formation biblique à la l’insertion professionnelle des jeunes chrétiens, l’église apostolique de Pissy a initié dans la soirée du jeudi 31 octobre 2019  la  conférence de la jeunesse chrétienne engagée. Elle a été placée sous le thème « de la formation à la transformation ».

 « De la formation à la transformation », c’est le thème retenu pour cette 1ère édition de la conférence de la jeunesse chrétienne engagée organisée par l’église apostolique de Pissy.

Pendant une heure, Dr Mamadou Philippe Karambiri, patron de la cérémonie, a entretenu l’assemblée sur « l’impact du jeune chrétien sur son environnement ». Selon lui, les jeunes doivent refléter l’identité du jeune chrétien afin de pouvoir impacter par leur caractère.

« Quand on dit qu’il n’y a pas de repère, le repère c’est ce que nous sommes en réalité. Parce que si nous ne savons pas qui nous sommes, nous posons des actes qui vont nous nuire et qui nuisent à la nation. La jeunesse est que demain, c’est elle qui va diriger, prendre l’arène  du pays. Les jeunes chrétiens doivent savoir qu’ils sont la lumière et le sel. Et en ce moment,  s’ils s’appuient sur cela ils vont être des instruments qui vont préparer leur avenir et leur devenir », a indiqué Mamadou Karambiri.

« Nous voulons une jeunesse qui a des paroles reposantes, des paroles appropriées, une jeunesse engagée qui croit en elle-même, qui sait qu’elle est la lumière, qu’elle est du sel, qu’elle est un parfum et elle repend tout cela. Nous sommes venus les encourager et puis corriger ce qui n’est pas bien afin qu’ils puissent briller de toute leur splendeur », a-t-il ajouté.

Entrepreneuriat des jeunes chrétiens

A écouter le  Pasteur Paul Kaboré, « c’est important parce que l’église regorge de beaucoup de jeunes. En dehors des femmes, la composante de l’église, c’est les jeunes. J’ai voulu que cette conférence détermine l’avenir des jeunes, qu’on les équipe, les forme pour qu’ils puissent découvrir le plan de Dieu pour leur vie».

Et pour cela, allier spiritualité et bonne formation est une stratégie qui peut être concluante pour l’avenir des jeunes. « Evidemment,  il faut savoir que la prière est un stimulant et le travail d’un jeune bien formé est à mesure de se prendre en charge et de contribuer au développement du pays », a confirmé le Pasteur Kaboré.

De l’avis de Wendemi Felix Kabré, président de l’Association de la jeunesse de l’église de la mission  apostolique de Pissy, c’est un privilège de savoir qu’ils ont des responsables qui pensent à la jeunesse.

Et de son avis, la présente activité permettra de remplir le double objectif de faire croître  les jeunes chrétiens au plan spirituel et de densifier leur savoir-faire,  leurs compétences pour leur auto-employabilité.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre