Energie : Bientôt une centrale solaire de 30 Mégawatts à Bobo-Dioulasso

246 0

D’ici le mois de novembre 2020, une centrale solaire énergétique verra le jour dans l’arrondissement 6 de la commune de Bobo-Dioulasso. C’est un projet du groupe  « Africa Ren Development » qui entend apporter une contribution  énergétique de 30 Mégawatts dans le circuit de distribution de la SONABEL.  Sous la présidence du Ministre de l’énergie El Bechir Ouédraogo, la signature officielle de la convention régissant son installation a été signée le jeudi 31 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso.

« Dans la zone sahélienne, le Burkina est un pays prioritaire pour nous. C’est un pays qui coche toutes les cases parce qu’il dispose d’un soleil abondant et d’un système d’électricité dont le coût peut être réduit grâce à l’utilisation de l’énergie solaire », justifie le Directeur délégué  de Africa Ren Development  Gilles Parmentier.

Il  confie que la cérémonie de signature sera suivie d’une «  finalisation des derniers éléments » qui leur permettra de démarrer la construction de la centrale au mois de mars prochain sur le site de trois hectares situé à l’arrondissement 6 de la commune de Bobo-Dioulasso. En principe,  explique le Directeur délégué,  le chantier qui doit finir au mois d’octobre ou novembre sera tout de suite mis sous tension. Ce qui signifie que la centrale de Bobo-Dioulasso va produire ses premiers kilowatts dans environ un an. Cette énergie sera injectée dans le réseau de distribution de la SONABEL.

RSE

La phase de construction de cette centrale,  aux dires du Directeur général de Africa Ren Development Mamadou Sow,  va générer 150 emplois. Il va aussi apporter un investissement de 2 milliards de F CFA en termes de politique de Responsabilité sociale d’entreprise : « Nous allons apporter un accompagnement à hauteur de 123 millions de F CFA pendant la phase de construction de la centrale et un montant annuel de 50 millions de F CFA pendant 25 ans », affirme le DG.

Déjà, Africa Ren Development a assuré l’électrification du CSPS de Loguofourousso, village abritant le site de la future centrale solaire.

« Un exemple à répliquer »

Le Ministre de l’énergie El Bechir Ouédraogo se réjouit de la générosité de ce nouveau partenaire : « C’est un exemple à répliquer avec tous les autres partenaires qui seront amenés à travailler avec nous. Car on ne peut pas laisser l’Etat et les collectivités à eux-mêmes. Le secteur privé est le moteur du développement. Nous allons nous aussi mettre le cadre institutionnel qui est là pour les accompagner », promet-il.

En attendant, il a signé une convention qui permettra à son département de veiller au respect des engagements pris par le groupe au grand bonheur du maire de l’arrondissement 6, Hyppolite Sanou.

Le ministre a également procédé au lancement du Projet de formation et d’insertion de 5000 jeunes aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Il a enfin constaté de visu, la réalisation d’infrastructures scolaire et sanitaires dans le village de Kadomba. Ces investissements entrent dans le cadre du Projet d’électrification rurale décentralisée de 175 localités par le système solaire photovoltaïque.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre