La gestion du capital humain │ Pourquoi avoir recours à l’intérim !

69 0

L’activité d’intérim ou de mise à disposition de personnel pour le compte d’autres entreprises est une activité qui consiste pour une société d’intérim à employer du personnel qui sera déployé au sein d’entreprises clientes.

De nombreux fantasmes subsistent à la fois dans l’esprit des potentielles entreprises clientes, mais aussi des potentiels candidats à l’intérim en raison de pratiques non éthiques et déontologiques de quelques opérateurs du secteur. Il convient donc d’éclaircir les contours de cette activité afin de permettre aux parties prenantes d’opérer des choix conscient lorsqu’ils s’engagent dans l’intérim.

Cette activité est règlementée au Burkina Faso par l’arrêté numéro 2007/020/MTSS/SG/DGT/DER du 21/11/2007. Cet arrêté a pour ambition de fixer le cahier des charges des sociétés pratiquant une activité d’intérim.

L’intérêt principal pour une entreprise cliente d’une société d’intérim est de pouvoir disposer dans la forme d’un personnel qualifié, sur des périodes déterminées, sans avoir à employer directement ce personnel. Dans le fond elle aurait à sa disposition un capital humain dont elle n’aurait pas à assurer la gestion administrative et légale dans le cadre de l’exploitation de son commerce. Elle confierait cette gestion à une entreprise tierce dont le cœur de métier est la gestion du capital humain sur l’ensemble de son cycle de vie.

Très clairement, si votre entreprise ne dispose pas de la structure nécessaire pour gérer un personnel (experts de la gestion des RH, outils de paie adaptés, connaissances sur la règlementation du travail, etc.) ou si votre cœur de métier n’est pas d’employé du personnel spécifique, mais plutôt de réaliser un travail particulier (conduite automobile, ingénierie, services en restauration, excavation minière, etc.) la solution d’intérim est une option qui pourrait vous convenir. Ce choix est similaire à celui que vous pourriez opter pour suivre votre comptabilité, vous conseiller juridiquement ou fiscalement, faire soigner votre personnel, entretenir vos véhicules et tout autre domaine de spécialité qui ne relève pas de votre cœur de métier.

L’intérêt principal pour les candidats à l’intérim réside dans la possibilité d’intégrer le marché du travail à son rythme et en fonction de son projet professionnel. Cette alternative offre la possibilité de travailler dans des domaines et industries différentes, de s’essayer professionnellement sur différentes fonctions, d’élargir son réseau professionnel et ses compétences pluridisciplinaires sans avoir à fournir un effort de recherche d’emploi et sans s’engager sur une durée contraignante auprès d’un seul et unique employeur potentiel, mais aussi et surtout de s’assurer d’être traité en conformité avec la règlementation sociale et du travail. De façon résumée, lorsque vous êtes compétents et que vous aimez votre travail, l’entreprise d’intérim vous « place » selon vos besoins auprès de ses clients qui auraient besoin de profils tels que le vôtre sans avoir à entreprendre des démarches de recherche d’emploi qui prennent beaucoup de temps mais aussi d’être assuré d’être déclaré auprès des organismes sociaux et de pouvoir jouir de vos droits (prestations sociales, maternité, retraite) sans soucis.

Les fantasmes qui se sont développées autour de cette activité, viennent de pratiques inappropriées d’opérateurs non professionnels comme il en existe dans tous les secteurs d’activités. Ces pratiques peuvent être entre autre :

  • Un manque de transparence vis-à-vis des conditions d’emploi dictées par le client utilisateur et donc des marges excessives pratiquées par quelques acteurs « sur le dos » de leurs intérimaires ;
  • Un non-respect de la règlementation sociale et du travail par la société d’intérim (personnel non déclarée, cotisations non reversées,..)
  • Une gestion purement comptable du personnel intérimaire (pas d’intérêt pour le projet professionnel des candidats, pas d’intérêts pour les recommandations et suggestions opérationnelles de ces derniers) en somme une absence d’expertise avérée dans la gestion du capital humain

L’intérim reste donc une alternative au schéma classique d’emploi et d’insertion sur le marché du travail qui mérite d’être développée et explorée par les sociétés et les candidats, il existe par contre comme dans toutes professions, des passionnés et des amateurs, des bons et des mauvais acteurs. En choisissant une société d’intérim pour s’y inscrire comme candidat, ou pour lui confier votre capital humain il est important de vous rassurer que cette dernière fait partie de la bonne catégorie afin de ne pas avoir de surprises désagréables par la suite.

Ouagadougou, le 01/11/2019


BIOGRAPHIE

Omar KONATE, économiste de formation a fait l’essentiel de sa carrière dans le domaine de la gestion du capital humain dans des organisations privées et internationales. Il est à présent Directeur général de K. People International, un cabinet qu’il a fondé en 2015.

 

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre