Fermeture des frontières du Nigeria : la CEDEAO envoie un émissaire au Bénin

65 0

Fermée depuis le 20 août 2019, la frontière démarquant le Nigéria au Bénin ne devrait pas être ouverte de sitôt. En tout état de cause, les autorités nigérianes qui en sont les instigateurs n’en démordent pas. Le général Salou Djibo qui préside la Task Force de la CEDEAO pour la libre circulation s’est rendu à la frontière entre les deux pays.

Le Nigeria, pays membre de la CEDEAO, de façon unilatérale a fermé sa frontière avec le Bénin pour, selon ses autorités, lutter contre l’entrée sur son territoire des produits interdits tels que le riz, l’essence de la contrebande, les voitures d’occasion. Cette disposition devrait être en vigueur jusqu’au 31 janvier 2020 sur décision du chef de l’État nigérian.

La mission assignée au général Salou Djibo et  ses accompagnateurs était de s’enquérir des vraies réalités à la frontière nigéro-béninoise et mener une sorte d’enquête visant à confirmer ou infirmer les manquements que le Nigéria reproche à son ami du Bénin. Une réunion-vérité s’est tenue dans la salle de conférence du post-frontalier Sèmè-Kraké avec toute l’administration policière et douanière de cette partie du Bénin.

Le receveur de la douane a insisté sur l’irréprochabilité des services béninois en matière de respect des réglementations. Salou Djibo a promis faire un rapport fidèle de ses prises de contact, tout en demandant aux camionneurs de faire preuve de patience.

Le Bénin paye le plus lourd tribut de cette fermeture des frontières tant le volume des échanges avec le Nigeria est important. Même si aucun chiffre officiel n’a été publié par les autorités béninoises, ce sont plus de 1 100 camions bloqués et immobilisés sur les parcs à la frontière Sèmè-Kraké. La douane à Kraké, par exemple, est en panne sèche depuis deux mois et demi, alors que ses recettes mensuelles titillent les 300 millions de francs CFA.

Rappelons par ailleurs que les produits manufacturés au Nigeria et mis en consommation sur le marché béninois, gagnent du terrain.

Kouamé L.-Ph. KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre