Bobo-Dioulasso : L’Ambassadeur de l’Allemagne au palais de Dioulassoba

93 0

L’Ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne a rendu une visite de courtoisie au Chef de canton, Chef suprême des Bobo-Madarè le mardi 5 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso. Leurs échanges ont porté sur des remerciements et des bénédictions et le rappel des projets de développement entrepris par l’Allemagne dans la capitale économique du Burkina Faso.

« C’est la première fois que je viens à Bobo-Dioulasso. Et ici comme partout dans le monde, la chefferie traditionnelle joue un rôle très important. En termes de promotion de la cohésion sociale et de la paix », a justifié  l’Ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne Ingo Herbert. Pour lui, cette visite de courtoisie rendue au Chef de canton Siriki Sanou constitue non seulement une nécessité, mais aussi une bonne entrée pour mieux comprendre l’histoire de la ville.

Quelle est la place de la chefferie coutumière en Allemagne ?

Vu la situation sécuritaire du Burkina, le visiteur du jour pense qu’il est important d’avoir des autorités coutumières dont l’engagement pour la paix et la cohésion sociale peut aider à prévenir les menaces de radicalisation.  

Selon l’ambassadeur,  l’Allemagne aussi a connu beaucoup de royaumes qui avaient à leurs têtes « des Ducks ». C’est en conformité avec les clauses de l’accord de Versailles que l’aristocratie a été supprimée après la  première guerre mondiale. Mais malgré leur retrait de la gestion du pourvoir,  les familles royales, à l’en croire,  gardent toujours une place respectable au niveau local. « Ils œuvrent pour la promotion des valeurs culturelles et perpétuent la tradition. Ils sont bien appréciés par la population », affirme-t-il.

Quelles perspectives pour la ville de Bobo ?

L’Allemagne fait partie des partenaires au développement du Burkina Faso. Elle contribue à  l’amélioration des conditions de vie des populations à travers le financement, entre autres, de projets agricoles et sanitaires.

Aussi, Ingo Herbert confie avoir récemment signé un accord avec le gouvernement burkinabè pour l’installation d’une usine d’énergie solaire dans la cité des silures sacrés. Mais «  il ne s’agit pas d’un prêt, mais plutôt  d’un don que la république fédérale d’Allemagne offre à la population de Bobo-Dioulasso », a précisé l’ambassadeur.

« Ravi » de cette marque de sympathie, le Chef de canton a remercié son hôte, non sans faire « des prières afin que Dieu accompagne l’ambassadeur dans ses missions ».

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre