Transparence dans la Commande publique : L’ICOP veut en faire son cheval de batail

164 0

Comment mobiliser  la participation citoyenne pour améliorer l’efficacité de la Commande publique au Burkina Faso ? Cette question a suscité l’union d’un groupe de jeunes burkinabè autour d’une association dénommée « Initiative pour la Transparence et l’Efficacité de la Commande Publique » (ICOP). A travers une conférence de presse, elle s’est présentée à la population le vendredi 8 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso.

« Contribuer à l’accroissement de la performance du système national de la commande publique à travers des initiatives d’action et de réflexion », c’est cette mission que s’est donnée l’Initiative pour la Transparence et l’Efficacité de la Commande Publique.

Selon le Président du Comité exécutif national de (ICOP) Drissa Yé, les réflexions seront menées à travers des activités de sensibilisation à l’endroit des acteurs de la Commande publique. Notamment l’implication de la population  qui semble méconnaitre son rôle crucial dans le processus.  « Notre œuvre permettra susciter la mobilisation de la population autour du processus de la Commande publique  Parce que lorsqu’un marché est mal exécuté, la première victime n’est nul autre que la population », justifie le président.

Aussi, Drissa Yé est convaincu que l’absence de transparence est l’un des facteurs explicatifs majeurs des mauvaises pratiques qui impactent sur l’efficacité de la commande publique. L’ICOP à travers des moyens légaux entend créer un cadre d’interpellation à travers l’analyse des politiques de commande publique et des propositions d’amélioration à l’endroit des décideurs politiques. L’initiative se veut également être un outil de plaidoyer pour atténuer les lourdeurs dans les procédures en matière de commande publique.

Un cas flagrant bientôt dénoncé

Reconnue sous le numéro  N00000544201 du 24 septembre 2019, l’ICOP  ambitionne  d’établir de bonnes relations avec les organisations partageant les mêmes aspirations à travers  le monde.

Au cours de la conférence de presse marquant le lancement de ses activités, le président du CEN,   Drissa Yé, a annoncé la présentation très prochaine de résultats d’une enquête sur un cas flagrant  de mauvaise pratique en matière de Commande publique.

L’ICOP, selon ses membres, constitue  une organisation apolitique à but non lucratif. Il dispose de quatre organes respectivement un Conseil d’Orientation Stratégique (COS), un Comité Exécutif National (CEN), un Comité exécutif local (CEL) et un Secrétariat Technique (CT).

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

COMMUNIQUE RGPH

Posté par - 10 décembre 2019 0
Le dénombrement de la population dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitation (5e RGPH)…