Burkina : Le Front patriotique pour le renouveau (FPR) suspendu pour 3 mois

1133 0

Le parti Front patriotique pour le renouveau (FPR) a été suspendu pour une période de trois mois à compter de ce mercredi 13 novembre 2019. Selon le communiqué du ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, c’est une suspension « à titre conservatoire ». Ainsi, cette suspension intervient à la suite des déclarations du Président du parti, Aristide Ouédraogo.

A compter de ce mercredi 13 novembre 2019, les activités du Front patriotique pour le renouveau (FPR) sont suspendues pour trois mois. Le ministère en charge de l’administration territoriale explique cette suspension suite aux déclarations tenues le 3 et le 11 novembre 2019, par le président du parti, Aristide Ouédraogo.

Ainsi, le 3 et le 11 novembre 2019, le président du FPR, Aristide Ouédraogo, a demandé la démission du gouvernement et le remplacement des ministres de la sécurité et de la défense.

Lire également 👉Aristide Ouédraogo : “Trop c’est trop, le Gouvernement actuel du Burkina Faso doit démissionner”

Dans une déclaration du 3 novembre dernier, le parti avait peint tout en noir la situation nationale. « Les dirigeants ne sont plus là pour le peuple, ils doivent partir, ils doivent démissionner. Le FPR demande la démission sans délai du Gouvernement actuel du Burkina Faso », un extrait de la déclaration du FPR du 3 novembre dernier. 

Lire aussi 👉Burkina : Le FPR demande de changer les ministres de la défense et de la sécurité

En rappel, le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti de l’opposition, a fait son entrée officiellement dans l’arène politique le 28 avril 2018. Un parti de jeunes constitué essentiellement de dissidents du PAREN et de l’ADF-RDA, mais aussi de militants d’organisations de la société civile.

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Condamner le FPR pour donner l’illusion d’une autorité d’État : vraiment pathétique car les vrais problèmes sont ailleurs. Si un groupe politique vient à demander la démission d’un gouvernement nul, c’est parcequ’il y a une réelle incapacité à faire face aux crises. Démontrez le contraire et les critiques tomberont d’elles-mêmes…prenez des mesures contre les hommes armés qui tuent le peuple. C’est cela votre devoir et arrêter de nous distraire.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *