FIFE 2019 : La communauté francophone du Nord au Sud se retrouve

97 0

La troisième édition du forum international francophone de l’évaluation a ouvert ses portes ce mercredi 13 novembre 2019 à Ouagadougou sous le thème « l’évaluation au profit de qui et avec quelles valeurs ? ».

Regroupant plus de 350 participants provenant des pays de l’espace francophone, la troisième édition du Forum International Francophone de l’Evaluation (FIFE), se tient à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, du 12 au 15 novembre 2019.

Le top départ de cette cérémonie a été donné par le 3e vice-président de l’Assemblée nationale Issiaka Congo, représentant le président du Parlement. 

Pour lui, « les objectifs de ce forum épousent l’une des missions centrales de l’Assemblée  nationale du Burkina qui est de veiller au bien-être des populations à travers le contrôle de l’action gouvernementale ».

Il ajoute que cette édition retiendra l’attention des observateurs  avertis pour deux raisons, à savoir l’actualité de son thème et la parfaite convergence de la prise progressive de conscience collective du rôle majeur de l’évaluation dans la conception et la mise en œuvre des actions de développement.

Importance de l’évaluation

Le FIFE 2019 se tient sous le thème «  l’évaluation au profit de qui et avec quelles valeurs ? » et vise principalement la promotion et le développement dans la francophonie.

Il sera question de sensibiliser les gouvernants et les partenaires au développement, identifier des voies novatrices et inclusives en termes de méthodologies et d’outils d’évaluation, mener une analyse critique de l’internalisation de l’agenda 2030 dans les pays francophones et renforcer les capacités nationales en évaluation.

Pour Thiery Tsou Fematouo, président du réseau francophone de l’évaluation, «  le FIFE est un moment unique au cours duquel la communauté francophone de l’évaluation, du Nord au Sud se retrouve entre elle, décideurs, parlementaires, universitaires, chercheurs, étudiants, praticiens… pour discuter de l’avancement de la culture de l’évaluation du développement et partager, leur diverses expériences ».

Et Pauline Zouré, ministre déléguée auprès du ministère de l’économie, d’ajouter que le thème de cette édition traduit parfaitement l’importance de l’évaluation dans un environnement mondial en pleine mutation, traversé par de multiples crises humanitaires dues, entre autres, aux défis sécuritaires et aux changements climatiques.

Il faut noter que les participants à ce forum sont des représentants gouvernementaux et parlementaires en charge de l’évaluation, des élus territoriaux engagés dans l’évaluation, des membres des cours des comptes ou des bureaux du vérificateur général, des représentants des bailleurs de fonds internationaux, des représentants de la société civile organisée, des experts en évaluation, et des représentants de chaque association nationale d’évaluation, membre du réseau francophone de l’évaluation.

Saly OUATTARA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre