Burkina : « L’indépendance du juge n’est ni un privilège ni une prérogative… » (Mazobè Jean Kondé)

317 0

Discuter des questions en rapport avec le renforcement de l’indépendance du pouvoir judiciaire. C’est ce qui a réuni ce jeudi 14 novembre 2019 à Ouagadougou, le président du Faso et le conseil supérieur de la magistrature (CSM). Cette rencontre se tient conformément aux dispositions de l’article 131 de la loi constitutionnelle qui l’institue une fois par an.

Pour renforcer l’indépendance du pouvoir judiciaire, une rencontre statutaire  a eu lieu entre le président du Faso Roch Kaboré et les membres du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

L’indépendance de la magistrature emporte plusieurs implications, selon le président du CSM Mazobè Jean Kondé. « L’indépendance du juge n’est ni un privilège ni une prérogative du juge en tant que personne. Il s’agit plutôt d’une responsabilité qui est imposée à chaque juge pour lui permettre de statuer sur un différend, honnêtement et impartialement, en se fondant exclusivement sur le droit et les faits sans être soumis à des pressions ou influences extérieures et sans craindre l’ingérence extérieure », a-t-il indiqué

Pour lui, le pouvoir judiciaire jouit d’une indépendance significative. Un certain nombre de plaidoyer a été fait au Président du Faso pour renforcer l’indépendance de ce pouvoir. « L’autonomie du conseil supérieur de la magistrature est à renforcer en faisant expressément du dit conseil, une institution à part entière, doté d’un siège définitif et d’un véritable budget et non d’une ligne budgétaire inscrite dans le budget de la Cour de cassation comme cela se passe actuellement », a-t-il plaidé.

Le Conseil supérieur de la Magistrature comprend 30 membres désignés pour un mandat de deux ans, représentant les différents grades au niveau de la magistrature, les chefs des hautes juridictions et des cours d’appel.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre