Audits énergétiques au Burkina : L’ANEREE outille les grands consommateurs d’énergie de Ouagadougou

84 0

Dans le cadre de la réalisation obligatoire des audits énergétiques, l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) a organisé ce mardi 19 novembre 2019, un atelier d’information et de sensibilisation des consommateurs considérés comme « gros consommateurs d’énergie » de Ouagadougou.

L’atelier d’information et de sensibilisation organisé ce 19 novembre 2019 par l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) à Ouagadougou s’inscrit dans la mission de sensibilisation de l’Agence sur l’efficacité et la maitrise d’énergie au Burkina Faso. 

Ainsi, cet atelier de sensibilisation, premier du genre, a regroupé une cinquantaine de gros consommateurs d’énergies de la ville de Ouagadougou. Ce sont entre autres des responsables d’industries agro-alimentaires, textiles, de cimenterie, les entreprises du BTP, de banque-assurance et d’hôtellerie.

Des avantages

Selon le directeur général de l’ANEREE, Issouf Zoungrana, cet atelier de sensibilisation des gros consommateurs d’énergie vise deux objectifs principaux. Il s’agit d’une part, d’informer les participants sur les dispositions du décret N°2017-1015/PRES/PM/ME/MCIA/MINEFED portant fixation des seuils de consommation énergétique, modalités de l’exercice et d’agrément technique des auditeurs.

D’autre part de définir et présenter les audits énergétiques, leur nécessité et les avantages liés à la réalisation d’audits périodiques. En effet, la réalisation des audits énergétiques, est convaincu le DG de l’ANEREE, aura de nombreux avantages, non seulement pour les entreprises, mais aussi pour tout le pays.

« En réalisant les audits énergétiques, vous parviendrez à faire des économies d’énergie. Et qui dit économie d’énergie dit aussi économie sur la facture d’électricité à la fin du mois et dit aussi économie générale pour la SONABEL et le Burkina Faso », a expliqué Issouf Zoungrana.

Ainsi, seront soumis à cet audit, les établissements dont la consommation totale annuelle de carburant est supérieure ou égale à cent mille (100 000) kWh ou cent mille (100 000) litres.

Djamila DIALLO (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

COMMUNIQUE RGPH

Posté par - 10 décembre 2019 0
Le dénombrement de la population dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitation (5e RGPH)…