Burkina : Des journalistes briefés sur les avantages de la Planification familiale

163 0

L’Association des Journalistes et Communicateurs en Population et Développement, en collaboration avec Médecins du Monde France, a initié une formation sur la contraception, au profit des journalistes du 07 au 09 novembre 2019 à Ouagadougou

Selon l’article 85 du code de la santé burkinabè, la Planification Familiale (PF), est l’ensemble de mesures techniques, psychosociales et éducatives offertes aux couples et aux individus en vue de leur permettre d’avoir des enfants  quand ils veulent, d’éviter les grossesses non désirées et d’espacer les naissances de leurs enfants. Elle prend également en charge les  problèmes de stérilité et contribue à la lutte contre les Infections sexuellement transmissibles (IST) et le Sida.

« La PF, surtout les méthodes modernes de contraception, reste incomprise et leurs avantages méconnus par une bonne partie de la population burkinabè. Plusieurs facteurs en sont la cause : le manque/l’insuffisance de la bonne information sur la Planification familiale, les pesanteurs socio-culturelles », a expliqué docteur Eliane Kanyala, gynécologue obstétricienne.

Les pesanteurs socio-culturelles entravent fortement la bonne marche de la PF ainsi que les méthodes contraceptives, surtout en milieu rural. A cet effet les communicateurs à cette formation ont donné plusieurs exemples.

Le nombre élevé d’enfants est signe de richesse en milieu rural. Mais combien mettent au monde des enfants et sont économiquement capable de s’en occuper? D’aucuns diront l’enfant c’est Dieu qui donne et c’est lui qui saura comment le nourrir.  « Lors d’une manifestation, il y’avait un père de famille qui a tenu ce même discours, et à la fin de la cérémonie, il a ramassé le reste des nourritures pour aller donner à ses enfants restés à la maison », a raconté Issaka Tapsoba de la Direction de l’Economie et de la Planification.

Le docteur Eliane Kanyala a souligné que le public cible de la PF est large. Il regroupe les couples ayant des difficultés à avoir des enfants, des femmes pour qui toute grossesse est à risque, celles qui ne désirent pas avoir de grossesse et tous les hommes et toutes les femmes sexuellement actifs qui sont prédisposés au VIH et aux IST.

Avantage de la PF

Dans ce dernier groupe, il y’a les adolescents. Il n’est plus à démontrer que cette composante est sexuellement active. Pour eux, l’abstinence sexuelle ne semble plus être une option. Que faire dans ce cas? Laisser les jeunes se reproduire sans suivi, s’adonner à  des avortements clandestins ou contracter des IST, le Sida ?

Il serait plus sage pour les acteurs de la PF de sensibiliser davantage les adolescents sur les méthodes contraceptives, préconisent les acteurs de la planification familiale.

Dr Eliane Kanyala, a égrené un chapelet d’avantages de la pratique de la PF sur les femmes, les enfants, les hommes, les adolescents, la société, notamment, de permettre aux parents de bien préparer l’avenir des enfants, d’avoir une meilleure situation économique et d’atteindre le dividende démographique.

Issiaka Tapsoba, de la Direction de l’Economie et de la Planification, s’est entretenu avec les journalistes sur la relation entre la planification familiale et le développement. Pour lui, le nombre ne poserait pas de problème s’il y avait la qualité.

« Le nombre n’est pas un problème. Mais c’est la qualité qui pose problème. En matière d’éducation par exemple, le taux des personnes scolarisées est faible. Le Burkina Faso fait face à de nombreux défis démographiques et sanitaires qui ont des conséquences néfastes sur le développement social et économique du pays. Le pays a une population très jeune dont 67% sont âgés de moins de 25 ans. Ceux qu’on nourrit représentent 67% », déplore Issiaka Tapsoba.

Au cours de cette session, les journalistes ont bénéficié d’une formation pratique du Mojo (Mobile journalisme) aux côtés du rédacteur en chef de Burkina24, Abdou Zouré.

Irmine KINDA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre