Burkina : « L’Opposition ne permettra pas au pouvoir d’avoir un ‘’Lenga’’ »

1043 0

Le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP) a répondu le mardi 19 novembre 2019 à l’idée émise par certaines Organisations de la société civile (OSC) qui estiment « qu’il ne faut pas penser à une élection tant que le pays est attaqué ». L’Opposition dit « rejeter cette idée dangereuse ».

Eddie Komboigo était le porte-parole du CFOP pour cette conférence de presse hebdomadaire. Alors que les élections de 2020 se profilent à l’horizon, des Burkinabè pensent à un report de celles-ci.

« L’Opposition politique redit ici qu’elle rejette cette idée dangereuse, et qu’elle ne permettra pas au pouvoir de M. Kaboré d’avoir un ‘’lenga’’. Ce pouvoir qui, d’ailleurs à cause de sa gestion chaotique, est en train de conduire notre pays au fond de l’abime », a ainsi fait savoir Eddie Komboigo.

Aussi, poursuit-il, si les terroristes arrivent à empêcher que le Burkina Faso tienne à bonne date ses élections, ils auraient arraché une nette victoire. Plus loin, en rapport avec la situation actuelle du pays, l’Opposition rejette l’entière responsabilité au pouvoir.

« Il en est le principal responsable », explique Eddie Komboigo parce que son Président a prêté serment de protéger le Burkina Faso et les Burkinabè, et parce que le peuple lui a donné toute la légitimité, la légalité, les moyens, l’argent, les hommes et l’appareil d’Etat pour le gouverner.

Lire 👉 Burkina : Eddie Komboigo souhaite que Simon Compaoré soit entendu par la justice

Malheureusement, poursuit le porte-parole du jour, « M. (Roch) Kaboré a lamentablement échoué sur tous les plans et si nous ne l’aidons pas à partir en 2020 par les urnes, son échec sera vu comme l’échec de tout le peuple burkinabè ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24


‘’Lenga’’ (mooré) : bonus



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *