Burkina : « Ce sont nos comportements au quotidien qui nourrissent les déceptions » (Alassane Bala Sakandé)

117 0

La commune de Manga abrite la 16e édition des Journées de la commune burkinabè. Pour l’édition de 2019, le thème retenu est « la fiscalité et le développement local, enjeux et perspectives ». Les communes veulent donc repenser leur modèle de développement en s’appuyant sur les acquis déjà engrangés. Ces journées se tiennent du 21 au 23 novembre 2019.

« Ces journées se voudraient aussi un tremplin idéal d’approfondissement des nouveaux référentiels de la décentralisation qui mettent un accent sur la promotion  du développement économique local », a indiqué le président de l’Association des municipalités du Burkina (AMBF), Armand Roland Béouindé. Une déclaration qui situe toute l’importance de la tenue de la présente édition.

Une édition qui se tient dans une situation sécuritaire inquiétante. Pour le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, le Parlement  accompagnera les collectivités territoriales. Cela se traduira par l’organisation d’activités comme des forums « pour aller ensemble ».

Sur la question du thème, le président de la représentation nationale soutient son importance. « Vous avez choisi d’inciter chaque acteur de la décentralisation à reconnaître et à prendre ses responsabilités devant l’histoire », a-t-il soulevé. Ainsi, Alassane Bala Sakandé met les populations devant leur rôle qui est celui d’appuyer et d‘accompagner le développement des collectivités territoriales.

Pour lui, les localités seront à l’image des efforts de leurs populations. En plus de mettre chacun face à sa responsabilité, le président du Parlement lance comme un défi aux populations. Celui du développement endogène qui doit mettre le citoyen en première place des contributeurs au développement local.

« Ce sont nos comportements au quotidien qui nourrissent les déceptions, la désaffection et les extrémismes.  La question sécuritaire qui nous préoccupe tous compromet nos efforts de développement local. La contribution des élus est nécessaire pour rechercher les voies et moyens pour enrailler le spectre de l’insécurité »

Alassane Bala Sakandé

Cette 16e édition est l’occasion pour les autorités de revenir sur la décentralisation. Le ministre de la décentralisation Siméon Sawadogo a d’ailleurs indiqué que « le gouvernement attend les résultats des échanges ». 

Des échéances qui font, entre autres, partie de la panoplie d’activités prévues durant ces journées.  A cette cérémonie d’ouverture, les différentes régions ont effectué un défilé.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre