Burkina : Le Haut conseil pour le dialogue social  à Koudougou

1182 0

Le Haut conseil pour le dialogue social (HCDS) a séjourné dans la cité du cavalier rouge,  commune de Koudougou, province du Boulkiémdé, région du Centre-Ouest, du 18 au 21 novembre 2019. Durant son séjour à Koudougou, le  président du HCDS Domba Jean Marc Palm et la forte délégation qui l’accompagnait ont eu plusieurs rencontres.

La délégation a d’abord eu un entretien avec le gouverneur de la région du Centre-ouest, puis avec le maire et le Haut-commissaire de la province du Boulkiémdé. La délégation du HCDS a enfin rendu une visite de courtoisie au Lallé Naaba.

 La journée du 19 novembre a débuté par une rencontre avec les responsables régionaux des structures déconcentrées de l’Etat, ensuite avec le patronat et les responsables des organisations des travailleurs.

Les journées du 20 et 21 novembre ont été consacrées à la formation des responsables régionaux des partenaires sociaux du Centre-ouest à travers des communications et des échanges.

 La première communication a porté sur le dialogue social, les techniques de négociation et de gestion des crises, présentée par Salifou Sangaré vice-président du HCDS. La deuxième communication a été l’œuvre de Jean François Bouda et a porté sur les droits et devoirs des acteurs syndicaux.

La troisième et dernière communication a concerné le budget de l’Etat, enjeux et contraintes. A la cérémonie d’ouverture de la session de formation, la gouverneure du Centre-ouest Irène Coulibaly a invité les participants à l’assiduité et à une participation active aux échanges.

 Pour le président du Haut conseil pour le dialogue social Domba Jean Marc Palm, le HCDS a été créé en mai 2017, par la volonté des partenaires sociaux et des autorités du Burkina.

L’institution  est une organisation tripartite (gouvernement, patronat et travailleurs) dont la principale mission est l’implémentation d’une culture de dialogue social dans notre pays. Selon lui, l’activité de Koudougou, qui vient après celle de Bobo-Dioulasso, s’inscrit dans cette logique et se situe en droite ligne du plan d’action de l’institution qui comprend : les échanges d’informations, de consultations, la sensibilisation et la formation des acteurs du monde du travail.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *