Burkina : « Nous sommes les premiers à dénigrer nos pays » (Christophe Marie Joseph Dabiré)

373 0

C’est parti pour la 11e édition des Universités Africaines de la Communication de Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture est intervenue ce lundi 25 novembre 2019. Une édition qui se tient dans un contexte sécuritaire difficile. Le thème retenu pour l’édition de 2019 est « communication et géopolitique : construire une autre image de l’Afrique ». Un thème qui offre l’occasion de réfléchir sur les actions à mener pour donner une bonne vision du continent africain.

Trois jours pour réfléchir sur des techniques afin d’offrir une bonne image de l’Afrique. C’est ‘objectif de cette 11e édition des UACO. Une édition qui se tient pour forger un autre regard de l’Afrique. « La construction d’une autre image est possible. Le rôle de nos médias est extrêmement important dans la construction de cette autre image de l’Afrique. Aujourd’hui, nous sommes les premiers à être les apporteurs d’eau pour dénigrer nos pays, notre continent alors que beaucoup de choses sont possibles », a indiqué le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré.

Une affirmation qui vient en réponse aux spéculations sur l’Afrique. Des spéculations qui tendent à peindre le continent africain comme instable. Pour le chef du gouvernement, la priorité est d’offrir une nouvelle et bonne image de l’Afrique afin de redynamiser son développement. Il veut « dessiner une autre carte de l’Afrique » pour mettre en valeur les différentes potentialités du continent. Des orientations et des recommandations sont donc attendues à l’issue cette édition.

Photo de famille des autorités à la cérémonie d’ouverture des UACO 2019

La place de l’information

« L’information est un droit et en situation de crise ou de tension, elle devient elle-même source de crispations, d’incompréhension, de frustration et de crise. S’informer devient vital et toute information ou toute infox devient virale », a déclaré le ministre de la communication, Remis Fulgance Dandjinou. Une déclaration qui vient situer la place et le rôle de l’information. Une place qui tend à se confondre à celle des activistes depuis l’avènement des réseaux sociaux.

C’est donc une occasion pour croiser les regards des différents acteurs du monde des médias et de la communication afin d’apporter des changements à leur milieu. Aussi, ces acteurs doivent se mettre au niveau des défis actuels pour les résoudre. Revenant sur le thème de la présente édition, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’il s’agit d’une volonté de construire une communication endogène pour « inverser la tendance et restituer à notre continent une image en phase avec la réalité ».

Une vue des participants à la 11e édition des UACO

La 11e édition des UACO se tient du 25 au 27 novembre 2019 à Ouagadougou. Pour leurs quinze ans d’existence, les UACO  attendent plus de 500 participants. Ils se composent d’experts, de chercheurs, d’universitaires et d’hommes des médias.  Une quinzaine de communications sont au programme pour se pencher sur le thème de l’édition 2019. Est également prévue, une séance d’exposition.

Basile SAMA

Burkina 23

Il y a 1 commentaire

  1. -Les uns mangent et exigent que ceux qui regardent en salivant, applaudissent en plus. Est-ce possible, M. le premier ministre ? Vous ne posez pas mal le sujet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre