Report des élections de 2020 : « C’est trop facile d’inventer un truc comme ça et sortir parler » (Siméon Sawadogo)

104 0

Le dialogue politique, les questions des élections à venir et l’organisation du 11-Décembre à Tenkodogo, sont les questions abordées par le ministre en charge de l’administration territoriale lors du point de presse du gouvernement, ce 28 novembre 2019.

Le dialogue politique n’a pas exclu un parti, selon le ministre en charge de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo. Pour les partis qui ont dénoncé une organisation qui a exclu d’autres entités politiques,  Siméon Sawadogo préconise donc de revoir le positionnement des différents partis sur l’échiquier politique. Pour lui, le dialogue politique était entre l’opposition politique et la majorité présidentielle.

La suspension du FPR était également à l’ordre du jour. « Nous avons toujours dit qu’il faut être responsable quand on a un pouvoir », a déclaré le ministre Siméon Sawadogo. Pour lui, l’appartenance à l’opposition politique ne doit pas être de « l’inimitié ». Un comportement de sauvegarde de la cohésion sociale est donc la bienvenue pour soutenir le Burkina. Il a ajouté également que ce ne sont  pas les propos des responsables du parti sur la démission du président du Faso qui ont conduit à sa suspension.

Sur la mise en zone rouge de certaines localités du Burkina, le ministre Siméon Sawadogo estime que les diplomates « ne font que leur boulot». Il n’y a donc pas d’inquiétude à se faire selon lui. Le fait que des Burkinabè continuent de voyager et de travailler montre selon lui que « ça va ». Un exemple que les Burkinabè devraient vulgariser à son avis.

Le 11-Décembre  et les élections à venir

La question de l’organisation du 11-Décembre est aussi revenue dans les échanges. Pour le ministre en charge de l’administration territoriale, « les travaux du 11-Décembre ne peuvent pas finir ». Il a indiqué que des travaux sont toujours en cours dans les précédentes villes qui ont accueilli les festivités.  « Remarquez par exemple que la construction de l’Université à Tenkodogo ne peut pas finir en un an comme ça », a-t-il souligné.

Le 11-Décembre se déroulera de manière sobre. C’est la déclaration du ministre  de l’administration territoriale. « On va aller à l’essentiel », a-t-il révélé. Il a toutefois  indiqué que ce ne sera pas une célébration totalement fade. Environ 30 milliards de francs, c’est le budget alloué à l’organisation des festivités du 11-Décembre à Tenkodogo. Au total, c’est plus de 4 500 personnes qui vont défiler dans la «Cité de Zoungrantenga».

« Les activités et les réalisations du 11-Décembre ne sont pas un programme de développement d’une région », a ajouté Siméon Sawadogo. Une déclaration en guise de réponse à ceux qui estiment que certaines provinces sont délaissées lors des réalisations des infrastructures du 11-Décembre. Il s’agit pour le ministre de la délocalisation des festivités afin de faire de la ville un pole de développement des autres localités.

Sur les prochaines élections, le ministre de l’administration territoriale s’est interrogé sur l’origine d’un éventuel report des élections. Pour lui, le gouvernement va suivre les recommandations issues du dialogue politique. « Personne n’est venue signer un autre document pour dire qu’on reporte les élections en 2020. Mais comment on peut sortir dire qu’on prépare un report des élections ?  C’est trop facile d’inventer un truc comme ça et sortir parler », s’est indigné Siméon Sawadogo.

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre