Campagne digitale

Burkina : Une campagne digitale pour briser les tabous sur la sexualité des jeunes

86 0

Pour briser les tabous sur la sexualité et la contraception chez les jeunes, une campagne digitale a été lancée. C’était ce vendredi 29 novembre 2019 à Ouagadougou. Dénommée « merci mon héros », cette campagne vise à partager des témoignages des jeunes qui ont vécu des difficultés dans leur sexualité. Et une personne appelée « Héros » a intervenu pour les aider à surmonter.

De nos jours la sexualité demeure toujours un tabou. La puberté n’est pas sans conséquence chez les jeunes. C’est ce qui a poussé le projet Breakthrough action à  initier une campagne digitale pour briser les tabous. Pour le conseiller régional du projet, Aboubacar Sawadogo, « à un moment donné, chacun a eu besoin de se confier à une personne sur sa sexualité ».

Ainsi, cette nouvelle campagne vise à briser tous les tabous afin de démystifier les sujets liés à la sexualité. Aboubacar Sawadogo a rappelé que cette idée est née lors du concours organisé lors du sommet francophone en février 2019 sur le changement social et de comportement. Les jeunes avaient proposé des témoignages en vidéos.

De plus, cette campagne vise  à partager ces vidéos pour sensibiliser les jeunes afin d’éviter les mêmes erreurs. A écouter Aboubacar Sawadogo, les réseaux sociaux restent le meilleur canal pour la divulgation de ces vidéos qui s’adressentaux jeunes et aux adultes.

Lancement de la campagne « merci mon héros »
Lancement de la campagne « merci mon héros »

En outre, la campagne est basée sur deux axes essentiels. Le premier axe c’est une personne qui accepte de raconter son histoire. Et le second axe, c’est quelqu’un qui joue le rôle de héros. C’est-à-dire qu’une personne vient à la rescousse du jeune avec des conseils.

L’objectif général de cette campagne est d’encourager les parents et les autres personnes à soutenir les jeunes qui traversent les moments difficiles de leur vie sexuelle et reproductive. C’est une invitation aux adultes à être des héros pour les jeunes.

La sexualité des jeunes « est un problème de santé public »

Durant 4 mois, la campagne va consister à diffuser sur Facebook, Twitter et Instagram des témoignages. Des jeunes qui avaient besoin d’un allié, un « héros » pour pouvoir traverser une période difficile dans sa vie sexuelle. A savoir, la gestion des menstrues, de la sexualité et l’utilisation des méthodes contraceptives.

La cérémonie de lancement de cette campagne a eu lieu à l’Université Aube Nouvelle devant les étudiants. Clovis Yaméogo, représentant le premier responsable de l’établissement, a indiqué que la sexualité des jeunes « est un problème de santé publique».

André Ky, directeur de la santé de la famille, a salué l’initiative. A noter que cette campagne bénéficie de l’accompagnement des jeunes volontaires engagés pour la santé sexuelle des jeunes au Burkina Faso. Il s’agit de Priscille Bancé et de Augustin Assaba.

En rappel, le projet Breakthrough Action est financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international. Depuis juillet 2018, le projet a développé des actions en vue d’accroître l’utilisation des services de planification familiale (PF) et de la santé reproductive.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

COMMUNIQUE RGPH

Posté par - 10 décembre 2019 0
Le dénombrement de la population dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitation (5e RGPH)…