Burkina : Des journalistes formés à l’analyse du discours

69 0

L’Association des journalistes du Burkina (AJB) a organisé, en partenariat avec l’Observatoire de production et de l’analyse du discours (OPAD), une séance de formation, le vendredi 29 novembre 2019. Celle-ci était axée sur ‘’Communication et pertinence’’.

Une vingtaine de journalistes ont pris part à cette formation qui visait, entre autres, à contribuer à élever le niveau d’analyse des discours par les journalistes, entretenir les participants sur les techniques d’analyse du discours, et à revisiter les règles de la grammaire française.

Selon les organisateurs, cette séance de formation d’une journée se justifie à plus d’un titre vu que les journalistes sont confrontés à une panoplie de discours venant de tous les horizons. En plus de rapporter ces discours, certains se retrouvent sur divers plateaux pour les analyser et d’autres sont amenés à les disséquer dans des éditoriaux.

Partant, Guezouma Sanogo, président de l’AJB, explique que cette formation est d’« un apport fondamental pour l’élévation du niveau des journalistes surtout, en ce qui concerne l’analyse du discours (…)”, dit-il.

« Nous sommes dans une société où le journaliste travaille sur le discours, pas seulement des hommes politiques, mais aussi de la société civile. Nous avons besoin de comprendre certains éléments. Pour nous, c’est une formation capitale », a insisté Guezouma Sanogo.

« impacter les productions journalistiques »

En sus du thème général « Communication et pertinence » traité, les participants ont échangé sur, entre autres, «l’interactionnisme et la communication journalistique », les « clefs pour comprendre et analyser un discours », la « signification des gestes et expression faciale dans la communication orale », et les « fautes, règles et style dans l’écriture journalistique ».

Le développement des différents thèmes a été mené par des membres de l’Observatoire de production et de l’analyse du discours (OPAD) qui, selon Ousmane Paré, a été mis en place par des chercheurs et des doctorants spécifiquement dans le domaine des sciences du langage.

Selon lui, « le discours va bien au-delà des mots » et à l’approche des élections, ces outils d’analyse du discours seront utiles pour « impacter les productions journalistiques ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

COMMUNIQUE RGPH

Posté par - 10 décembre 2019 0
Le dénombrement de la population dans le cadre du cinquième Recensement général de la population et de l’habitation (5e RGPH)…