Mécanisation agricole : Bientôt une usine d’assemblage de tracteurs au Burkina

95 0

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a procédé à la remise officielle de 400 tracteurs aux producteurs agricoles le vendredi 29 novembre 2019 à Lôguôfourousso. Ce sont des matériels de la marque FOTON LOVOL distribués par l’entreprise Tropic Agro Cheem et subventionnés à hauteur de 45% par l’Etat burkinabè.

Plusieurs activités ont marqué cette cérémonie de remise de 500 tracteurs par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré aux producteurs agricoles. Il y a également eu la signature d’une convention entre la Société nationale de l’aménagement des terres et de l’équipement rural (SONATER) et le ministère de l’agriculture  et la pose de la 1ère pierre de l’usine de montage de tracteurs.

Avant toute chose, le chef de l’Etat a donné les raison de sa politique de mécanisation agricole. « On ne peut pas continuer à penser que notre pays puisse se développer et prospérer simplement à partir de la daba », juge-t-il.

D’où la volonté de son gouvernement de  conduire  l’agriculture de subsistance à une économie agricole  tournée vers les machines.  Rappelant la première étape de ce processus de mécanisation progressive, il est revenu sur la remise du premier lot de 500 tracteurs effectuée deux ans plus tôt. « Cette année, ça sera 400 tracteurs. Mais le plus important, c’est que maintenant, il y aura aussi une usine de montage ici-même. Sans oublier les services d’après-vente. Ce sont des objectifs stratégiques qui répondent au slogan produisons et consommons burkinabè », conclut-il.

5 000 tracteurs par an

Le  Ministre de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles Salifou Ouedraogo apprécie également cette « initiative qui rapproche les tracteurs des producteurs ». Pour lui, la réalisation de l’usine  permettra de rendre disponibles annuellement un certain nombre de tracteurs pour l’Etat qui d’ailleurs les subventionne à hauteur de 45% au profit des producteurs afin de booster l’économie du Faso.  « Cette dotation va créer un développement structurel car Il est unanimement reconnu que la mécanisation agricole a contribué au développement dans tous les pays où elle a été développée », prédit le ministre.

Le PDG de la société Burkinabè Tropic Agro-Industrie, filiale du groupe Tropic Agro Cheem, Alassane Sienou, rassure de la bonne qualité des équipements. «Nos tracteurs de marque FOTON LOVOL sont reconnus pour leur robustesse, leur fiabilité, leur facilité d’entretien et leur performance. Ils sont adaptés à nos réalités et répondent parfaitement aux besoins de nos braves producteurs », écrit-il, tout en précisant que la remise des tracteurs sera suivie d’une séance de formation des bénéficiaires  sur l’utilisation optimale de ces équipements.

Pour ce qui est de la future  unité d’assemblage, le PDG prévoit sa sortie de terre dans 6 mois. Ladite usine aura une capacité de production de 5 000 tracteurs par an.  Conscient de la nécessité d’un service après-vente  efficace, sa société s’est donnée pour devise  « un tracteur ne doit pas être immobilisé de plus de 24 heures », d’où le projet de réaliser des garages de maintenance dans les zones à forte production agricole et aussi des garages mobiles.

De toutes les manières, il a pris l’engagement  d’exécuter de façon ferme et dans les délais impartis, les marchés confiés à Tropic Agro-Industrie.

Selon la Chambre nationale d’agriculture, l’agriculture constitue la principale la source de revenu pour plus de 90% de la population et contribue pour 40% à la formation du PIB.

Aminata SANOU              

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre