Burkina : Le lycée scientifique de Ouagadougou bientôt achevé

117 0

Dans le cadre du projet de construction et d’équipement du lycée scientifique national de Ouagadougou, Stanislas Ouaro, ministre burkinabè de l’éducation nationale a effectué une visite de chantier dans la matinée du mardi 3 décembre 2019.

Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’éducation nationale, s’est rendu ce 3 décembre 2019 sur le site du lycée scientifique national de Ouagadougou et de l’école primaire publique de Bassinko cité. La visite s’est étendue sur plusieurs sites. Il s’agit des dortoirs filles et garçons, une salle d’étude, une infirmerie, une salle polyvalente, un bâtiment pédagogique composé des salles de cours, un laboratoire d’étude de physique et de chimie, une salle informatique, un bloc administratif, des terrains de sport, entre autres.

Le ministre de l’éducation s’est dit satisfait de l’état d’avancement des travaux. « Pour les grosses œuvres, il y a deux entreprises. Il y a l’entreprise ECW qui est à 82% du taux de réalisations et TSR GTI qui est à 30%. Par contre, l’autre entreprise est pratiquement à la fin. Et donc je suis très satisfait de la qualité et de l’état d’avancement des travaux », a confié Stanislas Ouaro.

Quelques infrastructures restent à finaliser. « Les élèves sont actuellement à l’ENEP (école nationale des enseignants du primaire) de Loumbila, où ils font les cours. Mais ce serait bien qu’ils viennent ici parce que ce cadre est vraiment aménagé pour eux et on espère qu’ils seront là pour le dernier trimestre de l’année au plus tard en fin mars », a-t-il fait savoir.

Le responsable de l’éducation a exhorté les entreprises travaillant sur le site à accélérer de sorte à permettre de réceptionner les bâtiments équipés avant la fin du mois de mars.

« Nous pensons livrer le chantier en fin mars »

Estelle Judith Beogo, superviseur à la société ECW, a indiqué qu’ils étaient à 82,21% des travaux exécutés sur le marché. Cependant, des retards sont constatés au niveau de l’exécution de l’ouvrage. « Le retard est dû au manque d’approvisionnement dès le départ. Mais à présent,  nous avons approvisionné conséquemment sur le chantier. On a l’effectif et on a instauré les travaux de nuit. Nous pensons livrer le chantier en fin mars », a mentionné Néha Honoré, chef des travaux.

Au cours de la visite guidée, le ministre a également fait un tour à l’école primaire publique de Bassinko cité. Elle bénéficie aussi d’un bâtiment de 6 classes en finition et des toilettes.

« C’est la seule école primaire qui se trouve dans la zone. Je m’étais donc engagé à faire en sorte qu’on puisse améliorer le taux d’accès, c’est-à-dire en construisant les infrastructures supplémentaires et effectivement la visite m’a convaincu parce qu’on a des effectifs qui vont de 111 à 87 élèves », foi de Stanislas Ouaro.

Pour Moussa Sawadogo, directeur de l’école Bassinko cité, s’est réjoui de la visite du ministre. « Il a vu effectivement les effectifs que nous prenons dans les classes. Nous sommes dans une classe de CM1 avec un effectif de 99 élèves. Le besoin était vraiment pressant ici. Et le voir venir ici avec une offre de 6 classes qui sera opérationnelle, c’est franchement une joie pour nous », a-t-il laissé entendre.

Ce chantier a un coût global de 2,6 milliards 600 millions de FCFA. Des CEG et des classes préparatoires seront construits pour la rentrée prochaine afin de désengorger les effectifs et à permettre de recruter d’autres.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre