l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI)

Sécurisation du cyberespace au Burkina : Les nouvelles directives enseignées

448 0

L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a organisé un atelier de vulgarisation de la stratégie nationale de cybersécurité et du référentiel général de sécurité des systèmes d’information. C’était ce jeudi 5 décembre 2019 à Ouagadougou.

Au cours des vingt dernières années, les technologies de l’information et de la communication ont évolué et jouent un rôle dans quasiment tous les aspects de notre vie. Le Burkina Faso a fait du numérique un outil de modernisation, d’amélioration de l’efficacité de l’administration et des services fournis au public.

Cependant, ce nouveau monde d’opportunités laisse libre champ à des menaces de plus en plus variées et sophistiquées, qu’il convient de maîtriser.

les acteurs de l’écosystème numérique au Burkina Faso
Les acteurs de l’écosystème numérique au Burkina Faso

Consciente de cela, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) avec d’autres acteurs ont élaboré des documents cadrant l’activité de sécurisation du numérique. Il s’agit, entre autres, du référentiel général de sécurité (RGS-BF) et la stratégie nationale de cybersécurité (SNCS-BF).

A l’issue de la validation, les deux documents ont été adoptés en septembre 2019 par le gouvernement. C’est dans le sens de permettre une appropriation des orientations du référentiel par les acteurs de l’écosystème numérique au Burkina Faso que le présent atelier est organisé.

L’objectif global de cette rencontre est de permettre aux directeurs des systèmes d’informations et institutions de s’approprier desdits documents.

Lire aussi 👉Cybersécurité : Des responsables des services informatiques des ministères et institutions formés par l’ANSSI

« Ce référentiel adopté est pour nous les techniciens une aubaine d’affirmer notre réel désir de maîtriser le cyberespace », a déclaré le directeur général de l’ANSSI, Michael Folané.

« Aujourd’hui, dans le contexte du terrorisme et de l’insécurité, les outils de communication les plus utilisés sont les outils numériques. Si on arrive à sécuriser notre espace numérique, à contrôler et à réguler, je pense que nous pourrons appuyer de manière efficace les FDS qui sont sur le terrain », a-t-il ajouté.

un atelier de vulgarisation de la stratégie nationale de cybersécurité et du référentiel général de sécurité des systèmes d’information
Vulgarisation de la stratégie nationale de cybersécurité 

La Secrétaire générale du Premier ministre, Yvonne Rouamba, a fait savoir que  « cet atelier entre en droite ligne de l’exigence de la bonne gouvernance ». « Le cyberespace est un espace ouvert, où se côtoie tout le monde. Il y a des criminels qui côtoient cet espace et qui peuvent être source d’insécurité pour les données que vous y introduisez », a-t-elle précisé.

En rappel, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a été créée le 11 novembre 2013 avec pour mission principale de protéger le cyberespace national.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre