Volontariat au Burkina : L’engagement des volontaires célébré

143 0

Les volontaires sont célébrés ce jeudi 5 décembre 2019, à l’occasion de la Journée internationale des volontaires. En effet, le Groupement d’intérêt public-programme national de volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) a organisé ce jeudi 5 décembre 2019 à Ouagadougou, la cérémonie officielle de lancement des activités de la Journée internationale des volontaires. C’est sous la présidence du ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré, et sous le thème « Volontariat pour un futur inclusif » que la cérémonie s’est tenue.

400 volontaires au Burkina Faso sont engagés dans différents domaines tels que l’environnement, la gouvernance, l’inclusion sociale et la consolidation de la paix. Chaque 5 décembre, la Journée internationale des volontaires est célébrée. Et pour leur rendre hommage, le Groupement d’intérêt public-Programme national de volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) a entrepris un certain nombre d’activités pour commémorer cette journée qui est placée sous le thème « Volontariat pour un futur inclusif ». Le lancement des activités a eu lieu ce jeudi 5 décembre 2019.

Pour Mamadou Lamizana, représentant le ministre en charge de la jeunesse, les volontaires jouent un rôle important dans la lutte contre le chômage au Burkina Faso.

« Les volontaires mobilisent des millions d’acteurs quand on sait que le volontariat est international. Ils interviennent dans tous les secteurs de développement. Ils concourent aussi à la formation de l’homme. Le volontariat intervient comme une stratégie de promotion de l’emploi. Par le volontariat, nous renforçons l’employabilité des jeunes au travers de multiples offres de mise en position de stages. Il concourt à accompagner les autorités dans la lutte contre le chômage, la pauvreté », indique Mamadou Lamizana.

Roukiatou Sedgo, représentante des volontaires, ne dira pas le contraire. Pour elle, les volontaires jouent un grand rôle, ils participent au développement du pays et à l’atteinte des objectifs nationaux et internationaux.

« Dans le domaine de l’humanitaire, nous avons beaucoup de volontaires qui sont envoyés pour s’occuper des déplacés. Pour la scolarisation des enfants, on a des volontaires qui sont envoyés en tant qu’enseignants. D’autres sont envoyés en tant qu’agents de santé, d’autres sont envoyés en tant qu’agent communautaire dans certains villages », a-t-elle dit.

« Actuellement nous avons vraiment besoin de beaucoup de volontaires »

Mais pour mener à bien leurs missions, Roukiatou Sedgo demande à toute personne de 18 ans au moins, désirant contribuer au développement du Burkina Faso de s’engager.

« Actuellement, nous avons vraiment besoin de beaucoup de volontaires. Nous avons salué la volonté du ministère de la jeunesse qui a augmenté le nombre de volontaires nationaux à 10.000. Cela veut dire que ce n’est pas suffisant. Nous appelons vraiment les jeunes à s’engager. Pas seulement les jeunes, nous appelons toute personne qui veut mettre ses compétences au service de la nation à s’engager. Nous avons besoin de volontaires dans tous les domaines, que ce soit dans les villes ou dans les campagnes », a-t-elle affirmé.

Une conférence sur le thème de la journée a été donnée au cours de la cérémonie. Il se tiendra au soir du jeudi 5 décembre 2019, la soirée du volontariat suivie d’une collecte de fonds pour soutenir la gestion des déplacés internes. Les activités se poursuivront le vendredi 6 décembre 2019 à Tenkodogo.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre