Burkina : 2ABK-BF lâche trois colombes pour la paix

229 0

L’Association Afrik Béog Komba – Burkina Faso (2ABK-BF) ou Peace For Africa People avec pour slogan Leaders, tous contre les violences pour la Paix, Yes we can ! a officiellement vu le jour avec le lancement de son Projet-sentinelle « Alerte 16, 17, 1010 Génération Consciente ». C’est ce qui a été annoncé le jeudi 5 décembre 2019 au cours d’une conférence de presse animée par le bureau exécutif de l’association dans la salle de conférence de l’école nationale de police (ENP).

L’association 2ABK-BF a été créée le 26 décembre 2017 et vise à contribuer à la recherche de la paix en Afrique notamment au Burkina Faso. L’association Afrik Béog Komba est née de la vision et de la volonté de ses membres de lutter contre les pires formes de violences, à savoir le grand banditisme, les crimes sociaux, les violents conflits sociaux, les guerres tribales et les calamités naturelles et autres tragédies ayant entraîné des pertes en vies humaines, a expliqué Ousséni Savadogo, président de l’association.

« 2ABK-BF œuvre pour une société de liberté, de justice, de tolérance, de non-violence et de paix sociale durable en Afrique, plus particulièrement au Burkina Faso et pourquoi pas au profit du reste du monde. Notre pays est aujourd’hui une cible des attaques terroristes qui n’épargnent ni nos chefs coutumiers et religieux, nos paysans et même les différents humanitaires présents au Burkina Faso. Tous ces attentats terroristes perpétrés contre notre territoire depuis 2015 jusqu’à nos jours témoignent de la nécessité de nous unir et d’agir à temps contre l’insécurité grandissante », a poursuivi Ousséni Savadogo.

“Chacun peut apporter sa contribution à la promotion de la paix à travers une vulgarisation des numéros verts de la police et de la gendarmerie, le 16,17 et le 1010”, Ousséni Savadogo (micro)

Pour atteindre ses objectifs, l’association 2ABK-BF compte mener des actions de sensibilisation à travers des campagnes de reboisement, de salubrité, des panels ou des événements artistiques afin d’emmener les populations à être des acteurs de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. 

Par ailleurs, l’association a lancé un appel pour la promotion des numéros verts pour contacter les forces de l’ordre.  « Chacun peut apporter sa contribution à la promotion de la paix à travers une vulgarisation des numéros verts de la police et de la gendarmerie, le 16,17 et le 1010. C’est un mécanisme qui existe déjà au niveau de l’Etat et nous ne sommes que des contributeurs. L’Etat travaille déjà à promouvoir ce système  à travers la collaboration entre population civile et les forces de défense et de sécurité », a indiqué le président de l’association Ousséni Savadogo.

 Présent à la conférence, le colonel-major Pierre Simon Simi, conseiller spécial du président du Faso et représentant le président Rock Marc Christian Kaboré, a tenu à encourager les membres de l’association. « J’adresse mes félicitations à l’association 2ABK-BF car toute initiative dans notre situation actuelle qui vise à promouvoir la paix est à saluer. Je pense qu’à travers cette initiative, nos populations seront mieux organisées. La présence de la communauté musulmane, chrétienne et coutumière est un symbole de cohésion et de fraternité au Burkina Faso ».

La conférence a pris fin après la remise d’attestation de reconnaissance par les membres de l’association aux acteurs de la promotion de la paix au Burkina Faso et après avoir relâché trois colombes en guise de signe de la paix au Burkina Faso.

Amadou ZEBA (Stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre