CENI : Une salle dédiée à feu Moussa Michel Tapsoba

573 0

La salle de délibération de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) porte désormais le nom de feu Moussa Michel Tapsoba à l’occasion d’une cérémonie  organisée ce samedi 7 décembre 2019.

2011-2019. 8 ans que Moussa Michel Tapsoba, celui qui a été à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de 2001 à 2011, a tiré sa révérence. La CENI a tenu à lui rendre hommage ce samedi 7 décembre 2019, en donnant son nom à la salle de délibération de la commission. Il est “le père de la CENI”,  selon l’actuelle président de l’instance électorale, Newton Ahmed Barry.

« C’est lui qui a forgé la CENI telle qu’elle existe aujourd’hui. C’est lui qui a pensé aussi à lui donner toutes ses lettres de noblesse. Plus qu’un père fondateur, c’est celui qui a compris qu’une institution ne valait que par la qualité du personnel. Il a été le premier à initier ce qu’on appelle les pépinières d’experts électoraux au Burkina Faso. Ce qui fait qu’aujourd’hui, c’est dans ce vivier là que nous puisons pour organiser les élections », a-t-il affirmé.

« Nous pensons que c’était nécessaire qu’on le fasse pour lui »

Pour lui, l’un des éléments essentiels dans le cadre de la conduite des affaires au haut niveau de l’Etat, c’est le fait que la postérité vous reconnaisse vos mérites. « Lorsqu’on regarde le parcours extrêmement riche de Moussa Michel Tapsoba, nous ses contemporains, avons pensé qu’il méritait d’être honoré et immortalisé au niveau de la CENI », a-t-il ajouté.

La famille apprécie l’initiative de la CENI, qui a bien voulu rendre hommage au défunt pour tout le travail qu’il a abattu.

« Je voudrais d’abord dire un grand merci au président de la CENI et à ses collaborateurs qui ont voulu immortaliser le départ de notre grand frère. Au niveau de la famille, c’est un sentiment de fierté qui nous anime. Vu le parcours du disparu, nous pensons que c’était nécessaire qu’on le fasse pour lui, c’est vraiment bien pensé. Nous sommes reconnaissants envers la classe politique pour leur accompagnement », a indiqué Agnès Congo, sœur de Moussa Michel Tapsoba.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre