11-Décembre 2019 : Le FPDCT subventionne l’établissement des cartes d’identité

860 0

En plus d’œuvrer pour une décentralisation réelle, le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) apporte sa pierre pour un plus grand établissement des Cartes Nationales d’Identité Burkinabè (CNIB). En marge de la célébration du 11-Décembre le FPDCT, le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) et l’Office National de d’Identification (ONI) ont mis en place un partenariat.

Trois structures aux objectifs différents se sont mises ensemble pour le bonheur des populations. Le FPDCT, le CNTS et l’ONI ont procédé à la mise en place d’un système de subvention des CNIB. Le principe, le FPDCT prend en charge 1 000 francs CFA sur les 2500 du prix initial de l’établissement des CNIB. Une opération concrétisée à l’occasion de la célébration de la fête nationale.

« Nous avons décidé de ne pas manquer une occasion de collecter des poches de sang pour faire de cette opération une réussite. Ce matin, nous avons décidé de subventionner les donneurs de sang qui voudraient se faire établir des CNIB », a déclaré le directeur général du FPDCT, Bruno Dipama. L’objectif,  selon ses propos, reste maintenant de sceller ce partenariat dans la durée. « Il ne saurait y avoir de développement tant que les populations ne sont pas en bonne santé », a-t-il martelé.

Trois structures aux objectifs différents se sont mises ensemble pour le bonheur des populations

« La motivation est double.  Dans un premier temps, vous savez que le sang, c’est la vie. Quoi de plus normal que des personnes bien portantes puissent offrir du sang à des personnes qui en ont besoin. La deuxième motivation, est sans doute favorisée par la franche collaboration entre le Centre National de Transfusion Sanguine, le Fonds Permanent  et l’Office National d’Identification. Ce matin, avec la subvention du fonds permanent, nous avons organisé une subvention pour les festivaliers ».

Aristide Béré, directeur général de l’ONI

« C’est une collaboration qu’il faut saluer à sa juste valeur. A travers cette collaboration qui a été nouée instantanément, nous allons galvaniser ceux qui viennent à la foire », a dit la directrice du CNTS, Alice Kiba. Un tel geste est ainsi reconnu par les premiers responsables des structures concernées.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *