Burkina : La Fondation Orange Burkina offre un lycée scientifique à la région du Centre-Est

La Fondation Orange Burkina a offert un lycée scientifique à la région du Centre-Est. L’inauguration de ce joyau architectural est intervenue ce dimanche 8 décembre 2019 à Loanga dans la commune de Tenkodogo, en marge des festivités du 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

Et de deux pour la Fondation Orange Burkina, qui met à la disposition de la communauté éducative du Burkina un autre lycée scientifique. Après Dar Salamy dans les Hauts-Bassins, c’est Loanga dans la commune de Tenkodogo (région du Centre-Est) qui bénéficie du deuxième lycée scientifique Orange.

En l’espace de 10 mois à peine ce sont deux lycées scientifiques Orange qui sont mis à la disposition de l’éducation nationale pour promouvoir les filières scientifiques, socles de développement d’une nation.

Bâti sur une superficie de 3,5 ha dans le village de Loanga (10km de Tenkodogo), le lycée scientifique de Orange de la région du Centre-Est comprend un bloc administratif, 4 blocs de salles de classe, une bibliothèque, une salle d’informatique, un laboratoire, une infirmerie, une cantine-réfectoire et des terrains de sports (football et volleyball) et un forage muni d’un château d’eau. Il est également prévu une extension avec la construction de dortoirs fille et dortoirs garçon. La réalisation de ce lycée scientifique a coûté à la fondation Orange environ 500 millions de FCFA.

Vue du bloc pédagogique du lycée scientifique de Loanga

Le directeur des affaires juridiques de Orange Burkina, représentant le DG de Orange Burkina, Daouda Sanou s’est dit particulièrement heureux au nom du Directeur Général de Orange Burkina, par ailleurs administrateur de la Fondation Orange Burkina, Ben Cheick Haidara, de pouvoir remettre les clefs du deuxième lycée scientifique Orange à la région du Centre-Est. « Ce joyau est la concrétisation d’un projet qui a reçu un soutien du ministère de l’éducation », a-t-il précisé et d’ajouter que Orange Burkina ambitionne de doter l’ensemble des régions du Burkina de lycées scientifiques Orange.

Daouda Sanou, directeur des affaires juridiques de Orange Burkina

« Le numérique apparaît comme un formidable catalyseur pour réduire la fracture sociale et économique permettant au plus grand nombre de contribuer à la création de valeurs pour notre pays et de profiter du développement socio-économique.

Pour tirer le meilleur profit du numérique, il faut créer une masse critique de personnel hautement qualifié dans les domaines pointus. C’est là tout le sens de l’investissement de la fondation Orange dans la construction de lycées scientifiques afin de réduire le déficit d’offre de formation scientifique », s’est exprimé le directeur des affaires juridiques d’Orange Burkina.

« La fondation Orange est fière d’investir aujourd’hui dans la formation scientifique pour créer des circonstances plus favorables à une inclusion numérique bien plus grande au Burkina Faso, vecteur d’un bien-être pour les populations et la nation entière », a poursuivi Daouda Sanou.

Des bourses d’étude d’un montant de 375 millions de FCFA sur 5 ans…

Cerise sur le gâteau, la fondation offre également des bourses d’étude d’un montant de 375 millions de FCFA sur 5 ans en vue d’encourager l’excellence dans les métiers du futur et du numérique.

Tous ces investissements de la fondation Orange Burkina ne pouvait que réjouir le patron du département en charge de l’éducation. Le Pr. Stanislas Ouaro a dans son allocution exprimé sa joie d’accueillir ce joyau qui a été réalisé par la fondation Orange.

« Malgré le contexte de crises sociales, sécuritaires et économiques, qui impose des régulations budgétaires, le Gouvernement du Burkina Faso (…) continue de faire des efforts dans l’allocation des ressources financières à l’Education.

Toutefois ces ressources financières sont insuffisantes pour relever les nombreux défis liés au développement d’une éducation performante et résiliente d’où l’accompagnement de la fondation Orange à travers la construction de ce lycée scientifique régional à Tenkodogo en plus de celui de Dar Salamy dans la commune de Bobo-Dioulasso », a expliqué le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

Le ministre Ouaro a rappelé que depuis les indépendances, l’enseignement secondaire a surtout mis l’accent sur l’enseignement général avec seulement quelques établissements d’enseignement technique et au niveau de l’enseignement général, les séries prédominantes ont été la série D et la série A. Les séries C et E sont restées embryonnaires, de telle sorte que de 1980 à nos jours, l’effectif national des candidats au bac C pour chacune des sessions n’est guère allé au-delà de la centaine.

Cette situation a entraîné un manque crucial de vivier pour la mise à disposition d’enseignants de sciences et de mathématiques dans le système éducatif burkinabè et surtout pour préparer des ingénieurs à même de trouver des solutions innovantes pour booster le développement.

Coupure du ruban avec les officiels

Le Gouvernement a donc entrepris la réalisation des lycées scientifiques dans toutes les régions du pays, dans le but de former des élèves et de leur faire acquérir des compétences solides en mathématiques, en sciences et en technologies.  La construction de ce lycée scientifique Orange à Loanga participe donc de cette ambition du gouvernement burkinabè.

La réalisation de ce lycée scientifique  permettra aux 35 élèves admis, les tous premiers élèves de ce lycée qui suivent actuellement les cours à l’ENEP de Tenkodogo, de pouvoir s’y installer dès la rentrée du 2e trimestre en janvier 2020.

« Vous avez un idéal et des aspirations nobles pour les responsables de demain… »

Le défi qui reste, selon le ministre Stanislas Ouaro, c’est d’autonomiser ces structures en termes de gouvernance de gestion financière, de gestion administrative pour leur donner toutes les chances d’entretien des locaux, et de perpétuation de l’excellence à travers la bonne gouvernance.

Les heureux bénéficiaires que sont les tous premiers élèves de ce lycée scientifique ont exprimé leur gratitude au ministère en charge de l’éducation et à la fondation Orange Burkina. « Nous sommes conscients de cristalliser vos espoirs et ceux de nos parents et encadreurs. Alors, nous prenons ici l’engagement de servir d’exemple à la lumière de nos résultats à nos cadets des lycées et collèges. Nous sommes déterminés à bien entretenir ce cadre de travail pour eux et pour nous. Vous avez un idéal et des aspirations nobles pour les responsables de demain », a indiqué le représentant des élèves Salimata Sandwidi.

Photo de famille avec les élèves du lycée scientifique de Loanga

Le chef du canton de Loanga, Naaba Saaga ainsi que le maire de Tenkodogo El adj Harouna Ouelgo ont tous remercié la Fondation Orange pour sa diligence et la rapidité dans laquelle elle a exécuté ce projet. « Je voudrais m’engager ici avec l’ensemble des populations pour préserver ce joyau scolaire dont nous avons bénéficié grâce au gouvernement et grâce à Orange Burkina », a déclaré le maire de Tenkodogo.

Le prochain objectif de la Fondation Orange c’est la réalisation du Lycée scientifique régional des Cascades à Banfora, région devant abriter la célébration de la fête nationale du 11-Décembre 2020.

Maxime Kaboré

Burkina 24



Un commentaire

  1. Merci bien à Orange Burkina pour ce don en réalité inestimable. Preuve que Orange Burkina tient à un Burkina Faso sûr et prospère à tous les niveaux. Que le Seigneur bénisse abondamment Orange Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page