Ciné Droit Libre 2019 : Le Pr Théophile Obenga plaide pour un Etat fédéral africain

172 0

La journée du lundi 9 décembre 2019, a été consacré à décortiquer le thème de la 15e édition du festival Ciné Droit Libre, qui est : Pourquoi la Démocratie ? Le parrain, Professeur Théophile Obenga, Ismael Diallo, Dr Ra-sablaga Ouédraogo, le Professeur Augustin Loada, Dr Ly Aboubacar ont tenu les participants de ce séminaire, en haleine.

La jeunesse du Burkina “a été blindée par Thomas Sankara”

Burkina24

L’amphi A 600 de l’Université de Ouagadougou n’a pas manqué d’étudiants venus approfondir leurs connaissances en matière de démocratie, auprès d’éminentes personnalités. D’entrée de jeu, le Professeur Théophile Obenga a planté le décor en définissant la démocratie. Pour lui, la démocratie n’est pas mauvaise en soi. Ce sont les acteurs qui rendent la démocratie bonne ou mauvaise.

« La démocratie c’est l’esprit de servir et non de se servir. Un bon démocrate ne combat pas l’alternance, parce qu’il sait qu’il attend les autres de faire leurs preuves. Or chez nous, l’alternance est interdite et ils appellent ça la stabilité. La stabilité dans la misère,(…) », souligne le parrain de la 15e édition du festival Ciné Droit Libre.

Pour le parrain du festival, l’Etat fédéral, seule alternative,  protège le peuple africain, en assurant sa sécurité terrestre, maritime et aérienne.

“L’Etat-nation doit nous conduire vers l’Etat fédéral. Dans l’histoire de l’humanité, chaque peuple se détermine librement en fonction de son génie et de sa volonté. Les Etats-Unis se sont déterminés librement, ils n’ont demandé la permission à personne. Or vous, l’Union Africaine est financée par Bruxelles (…). Kwamé Nkrumah, Thomas Sankara n’auront jamais accepté que l’Union africaine soit financée par l’union européenne ! Jamais !

Pr Théophile Obenga

L’Etat fédéral, à son avis,  récupérerait  les ports atlantiques africains. Sur ce sujet, le professeur s’indigne que ce soit une seule personne qui a le monopole des ports de Douala, Lomé, Abidjan, Dakar, entre autres. « Imaginez que tous les ports de l’Europe, de la France soient aux mains d’un Coréen. Tous les ports des Etats-Unis à un Koweïtien (…). Il n’y a que nous qui faisons cela (…) », fait-il remarquer.

Par ailleurs, dit-il, « ce sera l’ère des grands travaux à l’échelle continentale (…). Le seul barrage hydroélectrique INGA4 en République démocratique du Congo, suffira pour l’électrification de tout le continent à moindres frais ».

Le Professeur Théophile Obenga a terminé sa communication en disant que le “salut des Africains viendra de leur réflexion, de leur volonté, de leur solidarité, de leur détermination, de leur ouverture d’esprit, leur esprit critique“.

Irmine KINDA

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre