Promotion des valeurs du sport : Une table ronde à Ouagadougou pour mobiliser des fonds

180 0

Le ministère des sports et des loisirs (MSL) organise les 19 et 20 décembre 2019, une table ronde à la salle de conférence de Ouagadougou dans le cadre du projet de relance de l’éducation physique et sportive. L’objectif de ce projet soutenu par l’UNESCO est de faire du sport un facteur de développement.

Daouda Azoupiou espère que la table ronde va permettre de mobiliser des fonds pour soutenir le projet

La protection de l’intégrité du sport est un enjeu pour le bureau régional de l’UNESCO basé à Abuja (Nigéria). C’est dans ce sens qu’il a lancé le projet intitulé : « promouvoir les valeurs du sport dans l’éducation, la santé et la gouvernances des fédérations sportives ». Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont été choisis comme pays devant abrités la phase pilote selon une annonce faite par le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou. Il a animé une conférence de presse à ce sujet le dimanche 8 décembre 2019.

Le financement de ce projet est estimé à 2 195 518 579 Francs CFA. Pour la réalisation de ce projet, le Burkina Faso organise une table ronde les 19 et 20 décembre 2019 à la salle des conférences de Ouaga 2000. Il s’agit pour le ministère des sports et des loisirs, organisateurs de la table ronde, d’affiner le montant en fonction des activités définies.

Les cinq composantes du projet

Le projet comporte cinq composantes. Il s’agit de favoriser, promouvoir et soutenir la création d’un environnement propice à éducation physique et sport de qualité dans les pays africains. Le deuxième point concerne le soutien à la promotion des valeurs du sport au service de la paix. La troisième composante s’attache à favoriser et soutenir la promotion du leadership féminin comme gage d’une meilleure gouverne du sport en Afrique.

Le quatrième point veut renforcer la promotion de la lutte contre le dopage dans le sport. Enfin, il s’agit de faciliter l’accès des personnes en situation de handicap au sport et aux activités à travers la formation professionnelle.

Prendre en compte les laissés-pour-compte

« Son objectif est d’intégrer dans la pratique de l’éducation physique et du sport toutes les couches et classes sociales sans distinction, en consolidant les acquis et en favorisant l’accès au sport des populations en marge des pratiques», explique le ministre des sports et des loisirs Daouda Azopiou.

Cette table ronde permettra, selon lui, de partager l’expérience du Burkina sur la mise en œuvre du projet, discuter des stratégies, échanger sur la dynamique partenariale, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre