symposium international sur la qualité de l’eau

Qualité de l’eau en Afrique : Les acteurs en conclave à Ouagadougou

139 0

L’Association africaine de l’eau organise un symposium international sur la qualité de l’eau du 9 au 11 décembre 2019 à Ouagadougou. Le thème retenu est « investir sur la qualité de l’eau pour la durabilité de la vie ».

Le monde est confronté à une crise de la qualité de l’eau. Il y a assez d’eau sur la planète pour tout le monde. Par contre, une personne sur trois dans le monde n’a pas accès à de l’eau salubre, selon un rapport commun de l’UNICEF/OMS.

Au-delà de la facilitation de l’accès à l’eau potable à la population, la problématique de la qualité se pose de plus en plus avec acuité. Dans l’optique d’un partage d’expérience pour une capitalisation des meilleures pratiques en Afrique, un symposium est organisé du 9 au 11 décembre 2019 à Ouagadougou.

Les différents acteur dans le domaine de l'eau en Afrique
Les différents acteur dans le domaine de l’eau en Afrique

Dans une perspective d’atteindre les ODD relatifs à la qualité de l’eau, le directeur général de l’ONEA, Frédéric François Kaboré, a fait savoir que la fédération des acteurs était indispensable. Ce présent symposium, organisé par l’Association africaine de l’eau (AAE), s’inscrit dans un programme de renforcement des capacités des laboratoires de contrôle de la qualité de l’eau. Un programme financé par l’USAID.

« Ce symposium s’inscrit comme un bilan à mi-parcours de nos différents programmes pour permettre aux experts de capitaliser sur les actions qui ont été entreprises ces dernières années. De définir les orientations pour une meilleure prise en compte de la qualité de l’eau par les différentes parties prenantes du secteur et en particulier nos autorités dirigeantes », a expliqué le Directeur exécutif de l’AAE, Sylvain Usher.

320 millions d’habitants ne bénéficient toujours pas d’eau potable en Afrique

En Afrique, l’ONEA  et Ghana Water compagny limited ont été désignés en tant que mentors afin d’appuyer le renforcement des capacités d’une dizaine de laboratoires de sociétés d’eau de la région. A écouter Sylvain Usher, l’Afrique ne manque pas d’eau. Le continent disposerait d’importantes ressources en eau, soit environ 5 000 milliards de mètres cubes d’eau dans sa nappes phréatiques.

De même 17 grands fleuves et 160 lacs irrigueraient le continent africain. Pourtant, 320 millions d’habitants ne bénéficient toujours pas d’eau potable en Afrique. En effet, du fait d’économies déficientes ou des infrastructures inadéquates, chaque année des millions de personnes meurent de maladies liées à la qualité l’eau de boisson.

symposium international sur la qualité de l’eau du 9 au 11 décembre 2019
Symposium international sur la qualité de l’eau du 9 au 11 décembre 2019

« L’approvisionnement en eau potable et l’assainissement de base constituent les déterminants sociaux clés en matière de santé publique. L’eau contaminée et le manque d’assainissement peuvent causer plusieurs maladies. Concernant les maladies diarrhéiques qui touchent plus les enfants de moins de cinq ans, l’OMS estime à environ 58% la charge de morbidité imputable à la mauvaise qualité de l’eau et aux mauvaises conditions d’assainissement et d’hygiène », a révélé la représentante résidente de l’OMS, marraine  de la cérémonie, Alimata Diarra.

En rappel, AAE est une association panafricaine qui regroupe l’ensemble des sociétés d’eau et d’assainissement en Afrique. Créée en 1980, elle vise à renforcer les capacités des sociétés d’eau  et d’assainissements en Afrique pour l’amélioration à l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour la population africaine.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre