11-Décembre 2019 : Le FPDCT réaffirme son engagement pour le développement des collectivités

143 0

Le 59eme anniversaire de l’accession du Burkina Faso à son indépendance a été organisé dans la ville de Tenkodogo. Défilé civil et militaire ont été les temps forts de cette célébration que le président du Faso a voulue sobre. Le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) a également pris part a cette fête nationale.

« Une célébration inégalée et inégalable », c’était le pari des forces vives de la région du Centre-Est. Pari tenu ou pas, la fête a eu bel et bien lieu dans la cité de Zoungrantenga. Dans la sobriété. « Le défilé militaire a été réduit. Le dîner a été supprimé et remplacé par un cocktail », a indiqué le ministre de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo. 

Mais c’un « défi relevé » à son avis. Et pour appuyer ses propos, Siméon Sawadogo a pris à témoin les réalisations faites et la communion de la population au cours de cette célébration.

« Le défilé militaire a été réduit » (Siméon Sawadogo)

Le 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina coïncide également avec les 100 ans de la création de la Haute-Volta devenue Burkina Faso. Deux dates avec un grand symbolisme, selon le président du Faso, Roch Marc Christian KaboréEt à cette occasion, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a mis en lumière son apport.

« Il y a beaucoup d’activités festives que nous avons supprimées pour laisser l’essentiel » (Siméon Sawadogo)

« Le Fonds permanent est un instrument important »

« Le Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales est ce mécanisme étatique de mobilisation et de centralisation de ressources en vue d’accompagner  techniquement et financièrement les collectivités territoriales de notre pays », a expliqué le directeur général du fonds, Bruno Dipama.  A cette fête doublement symbolique, la structure a mis de la lumière sur ses réalisations. Ainsi, bon nombre d’activités ont été organisées par la structure de Bruno Dipama. Et pour clore cette série d’activités, le FPDCT a pris part au défilé civil.

« Le Fonds est présent pour réaffirmer son engagement à œuvrer pour le développement des collectivités », a dit le directeur du FPDCT. Un engagement  que le ministre de l’administration territoriale a reconnu. Pour Siméon Sawadogo, « le Fonds permanent est un instrument important ». Le ministre a pris comme exemple l’implication de l’Assemblée nationale afin de rétablir l’enveloppe de 6 milliards de FCFA comme financement de la part de l’Etat.

Le passage du FPDCT lors du défilé du 11 décembre à Tenkodogo

Le FPDCT pour la promotion du sport

En marge de  ses activités pour le 11-Décembre, le Fonds permanent a organisé un match de football. Une rencontre qui a opposé les agents de la structure aux professionnels des médias.  A la sortie de la partie, le Fonds permanent s’est imposé par trois buts à zéro. « Il n’y a ni vaincu ni vainqueur », a indiqué Bruno Dipama. Pour lui, c’est « le sport qui gagne ». Une rencontre qui a été organisée pour mettre en valeur la relation étroite entre la structure et les professionnels des médias.

Le directeur général du FPDCT recevant le trophée
Le FPDCT a gagné le match par deux buts à zéro

Basile SAMA

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre