Etat civil au Burkina : Le RAJS sensibilise pour « un enfant, un acte de naissance »

80 0

Dans le cadre du 11è fonds européen de développement (FED), Save the Children (SC) avec le Réseau Africain Jeunesse, Santé et Développement au Burkina Faso (RAJS/BF) ont mis  en œuvre le Projet de Renforcement de l’offre et de la Demande de services d’Etat civil et de Promotion Sociale (PRODEPS), à travers une caravane d’information et de sensibilisation sur l’État Civil et la promotion sociale dans  cinq (5) provinces ( Tuy, Houet, Kénédougou, Léraba et Comoé)  du 09 au 13 décembre 2019.

 « Un enfant, un acte de naissance ». C’est le thème retenu pour cette  caravane qui se tient du 09 au 14 décembre 2019. Une enquête menée en Avril 2018 a révélé que de nombreux Burkinabè naissent et grandissent sans acte de naissance. Chose que le vice-président du conseil d’administration du RAJS, Guillaume Sanon trouve inadmissible.  Il a déclaré que cette caravane contribuera donc à combler le gap.

A l’occasion, Il a lancé un cri de cœur afin de véhiculer le message et de sensibiliser les proches qui n’ont pas encore ce document précieux à s’en procurer. C’est l’objectif principal de cette caravane qui se tient du 9 au 14 décembre 2019, sous le parrainage du secrétaire général de la province du Houet, Karim Ouédraogo. Il  dit attendre beaucoup de cette activité  car, affirme-t-il, le taux est très faible dans les registres.

Par ailleurs, il s’est engagé à mobiliser et à faciliter l’accès aux actes d’états civil en étroite collaboration avec les autorités compétentes.

Lors de cette caravane, des plaidoyers à l’endroit des services déconcentrés de l’Etat, les leaders politiques, les OSC intervenant dans le domaine de la mobilisation sociale et de l’état civil

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre