Fête du 11-Décembre: Dépistage gratuit du cancer du col utérin et du VIH/SIDA à l’ONIDS

363 0

L’Organisation pour de nouvelles initiatives en développement et santé (ONIDS) a célébré, ce mercredi 11 décembre 2019 à son siège à Ouagadougou, le 59e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso à travers des campagnes de dépistages du cancer du col de l’utérus et du VIH/SIDA.

Environ 200 habitants des Arrondissements 5 et 11 de Ouagadougou bénéficieront d’un dépistage gratuit du cancer du col utérin et du VIH/SIDA. L’initiative est de l’Organisation pour de nouvelles initiatives en développement et santé (ONIDS) qui a organisé une journée portes ouvertes ce 11 décembre 2019. L’ONIDS compte ainsi contribuer à la commémoration de l’indépendance du Burkina Faso.

Ceci par la réalisation d’activités d’éducation, d’animation de stands et de thé-débats ponctuée par les dépistages. C’est en collaboration avec l’Association d’assistance pour les maladies infectieuses (ADAPMI) et des personnes ressources de l’Hôpital Yalgado, sous le parrainage du Naaba Kaongo, Chef de Sin-Yiri.

Cécile Thiombiano née Yougbaré, présidente du conseil d’administration et fondatrice de l’ONIDS a expliqué que l’apport des chefs religieux et traditionnels est très important dans la promotion de la santé des populations. « Ils sont les premiers à être impliqués quand on veut un changement social et de comportement durable. Parce qu’ils sont proches des communautés. Ce sont des forces de transmission de messages », a-t-elle affirmé.

« Sauver une vie, c’est sauver des vies »

C’est en même temps, selon la juriste, une activité d’interpellation de tous les leaders coutumiers et religieux pour qu’ils s’impliquent davantage pour la santé des populations et le développement de la Nation. Elle a, par ailleurs, confié que les personnes dépistées positives seront suivies et assistées par des spécialistes.

Le Parrain de l’activité, le Naaba Kaongo, Chef de Sin-Yiri, a salué l’initiative tout en formulant des vœux à l’endroit des organisateurs de l’activité. « Nous sommes avec eux. Nous les encourageons vraiment dans cette lancée. Si ce genre d’initiative avait été pensé depuis longtemps, nous pensons que ces maladies n’allaient pas exister de nos jours. La bonne santé des populations est capitale pour le développement d’une Nation. Car sauver une vie, c’est sauver des vies », a dit le garant de la tradition.

Les leaders coutumiers et religieux se sont, ensuite, faits dépister afin d’inciter les populations riveraines à faire de même. « L’initiative de l’ONIDS est vraiment louable. Il était de notre devoir de passer pour les encourager à continuer dans cette lancée. Parce que les questions de santé sexuelle et reproductive méritent qu’il ait une attention particulière. Parce qu’il y a beaucoup de tabous autour », s’est exprimé, pour sa part, le Dr Lassané Kafando, Agent de la lutte contre la maladie à la Direction régionale de la santé du Centre.

Des actions périodiques de sensibilisation…

Cette activité n’est pas la première du genre. Dans le but de contribuer à la promotion de la santé, au changement social et de comportement, l’ONIDS réalise périodiquement des actions de sensibilisation ou de prise en charge diverses.

En rappel, l’Organisation pour de nouvelles initiatives en développement et santé est une structure évoluant dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive, la planification familiale, l’éducation de qualité pour tous, le respect des droits humains, la lutte contre la stigmatisation liée aux tabous sur la menstruation, etc.

Elle est membre de plusieurs plateformes et réseaux dont la plateforme VIH et Handicap de Humanité & Inclusion, le Groupe de plaidoyer Santé sexuelle et reproductive/Stop grossesses non désirées de Médecins du Monde France, le SPONG, etc.

La jeune structure burkinabè bénéficie également, depuis juin 2019, du statut consultatif spécial du Conseil économique et social de l’ONU. Elle est composée notamment d’activistes, de juristes, d’agents de santé, pharmaciens, psychologues, sociologues, journalistes et communicateurs.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre