le directeur du festival, Wend-Lassida Ouédraogo

Promotion de la culture africaine : Un festival du 18 au 22 décembre 2019 à Ouagadougou

151 0

Le Cinéma numérique ambulant (CNA) Afrique organise le festival des identités culturelles (FESTIC) du 18 au 22 décembre 2019 à Ouagadougou. 

« Cinéma et langues africaines ». C’est sous ce thème que se tiendra la deuxième édition du festival des identités culturelles (FESTIC) prévue du 18 au 22 décembre 2019 à Ouagadougou. Un festival qui vise à contribuer à la promotion et à la sauvegarde des richesses culturelles en voies de disparition en Afrique.

Concernant le choix du thème, le directeur du festival, Wend-Lassida Ouédraogo, a expliqué que les langues locales sont en voie de disparition au détriment d’autres langues étrangères. Ainsi, durant cinq jours, le FESTIC  permettra de découvrir les cultures de différentes communautés à travers le cinéma. La projection de films en plein air suivie de débats tous les soirs sera l’activité principale de ce festival.

Egalement, une conférence sur le thème du festival à l’université de Ouagadougou et une nuit de résistance, sont, entre autres, les différentes articulations de cette édition. 

Les différentes activités se tiendront à l’espace culturel Gambidi, l’université Joseph Ki-Zerbo et dans le quartier Ouidi de la ville de Ouagadougou. Wend-Lassida Ouédraogo a indiqué que ce sont 20 films des réalisateurs de 10 pays de l’Afrique et de la diaspora qui seront diffusés durant le festival. A l’ouverture du festival, c’est le film Duga, les charognards, de Abdoulaye Dao et de Eric Lengani qui sera diffusé à l’espace Gambidi.

Lire également 👉Télé : “Il faut que nous Africains, alimentons notre quotidien d’images de nous-mêmes”

Créé en 2001, le Cinéma numérique ambulant (CNA) est un réseau international d’associations de cinémas mobiles installés dans neuf pays. Il s’agit  du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Mali,  du Togo, de la Centrafrique et du Sénégal.

Le CNA a pour objectif la diffusion de films africains dans les régions ou le cinéma n’existe pas, principalement dans les villages et dans les quartiers défavorisés des villes.

En rappel, la première édition du FESTIC s’est tenue du 4 au 10 novembre 2018 à Ouagadougou sous le thème « identité culturelle en milieu urbain ».

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre