Burkina : Près de 400 jeunes reçoivent une formation au lycée technique national

127 0

Dans le but de promouvoir l’employabilité et l’auto emploi des jeunes des 13 régions du Burkina, le ministère en charge de l’énergie offre une formation à 5 000 jeunes aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE) donne des séances de formation à près de 400 jeunes au lycée technique national à Ouagadougou. Le ministre en charge de l’énergie Ismaël Bachir Ouédraogo s’est entretenu avec ces jeunes, ce vendredi 13 décembre 2019.

Moins de 30% de la population du Burkina Faso a accès à l’énergie solaire, selon Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre en charge de l’énergie. Ce pourcentage n’est pas satisfaisant, selon lui, car le Burkina dispose d’un potentiel en énergie solaire et l’objectif c’est d’avoir de l’énergie pour tous.

« De toutes les sources d’énergie, de toutes les technologies de production d’énergie, l’énergie solaire nous donne le kilowattheure le moins cher au niveau du Burkina », dit-il. 

Beaucoup d’investissements seront faits dans le secteur de l’énergie solaire, selon le ministre. « Ce n’est pas moins de 300 mégawat que nous allons investir d’ici à 2021. Ce n’est pas moins de 200.000 solaroom système qu’on va mettre sur les toits des gens. Il y a le projet back-up solaire qui est en train d’être développé dans la ville de Ouaga. Au niveau de la Sonabel, nous allons créer un département énergie solaire où le client aura la possibilité de pouvoir avoir l’énergie solaire », détaille-t-il.

Pour que cela soit une réalité, il faut de la main d’œuvre qualifiée. Au Burkina Faso, plus de 75% de la population est jeune. Le ministère en charge de l’énergie en partenariat avec Job Booster a donc décidé de former 5 000 jeunes aux métiers des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, afin qu’ils puissent accompagner le développement du Burkina Faso.


« Dès que vous allez finir votre formation, vous devez être les transformateurs du secteur de l’énergie. Vous devez être ceux-là non seulement qui vont accompagner les entreprises qui font dans le solaire, mais aussi ceux-là qui vont créer leurs propres entreprises. Pour cela on a dit qu’il faut qu’on vous initie à l’entreprenariat pour que, quand vous allez finir, vous soyez prêts pour pouvoir créer votre entreprise ». C’est en ces termes que le ministre s’est adressé aux apprenants.

60 personnes environs ont bénéficié cette semaine de la formation théorique et pratique. Pour Modeste Zongo, apprenant, c’est une très belle initiative du ministère de l’énergie.
« La formation a été très enrichissante. On a participé à une formation qui a été complète du début jusqu’à la fin. Deux jours de théorie et on a enchainé avec la pratique qui nous a amenés à avoir beaucoup de connaissance sur le solaire et qui va nous permettre d’être compétents sur le terrain », a-t-il affirmé.

Au moment où des élèves manifestent dans la ville de Ouagadougou, certains élèves du lycée technique national tiennent une conférence sur le civisme au sein de l’Etablissement. Occasion pour le ministre de l’énergie Bachir Ismaël Ouédraogo de les féliciter et de les encourager  sur cette voie.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre