La gestion du capital humain – Comprendre le système de retraite au Burkina Faso

563 0

La retraite est une situation à laquelle nous serons tous confronté un jour, si nous parvenons à un certain âge par la grace de notre Créateur. La situation de retraite idéale est celle à laquelle il ne nous est plus nécessaire de travailler pour assurer notre survie, afin de consacrer notre temps à nous réaliser en tant qu’être Humain.

Parvenir à cette situation idéale se construit tout au long de la vie et selon les choix des uns et des autres, et notre destin, nous y arrivons plus ou moins tôt.

Pour bien comprendre la suite de notre analyse, il est important de différencier la situation de retraite ( je cesse de travailler pour subvenir à mes besoins) des revenus perçus dans cette situation (les pensions de « vieillesse » communément appelées à tort « retraite »).

Au Burkina Faso, il existe deux systèmes de perception de revenu en situation de retraite, un système par capitalisation que la plupart de la population active pratique de façon plus ou moins formelle en investissant dans des activités génératrices de revenu et un système par répartition, hérité du modèle français, qui s’applique aux travailleurs des secteurs publics et privés. Il existe également un tel système pour les travailleurs non-salariés à travers « l’assurance volontaire » mais qui est très peu connu et utilisé.

Le système concernant les travailleurs salariés est accessible en fonction d’un certain nombre de critères :

  • Avoir atteint l’âge de la retraite légale ou avoir au moins 50 accompli et être en incapacité d’exercer une activité salariée ;
  • Avoir accompli au moins cent quatre-vingt (124) mois d’assurance, soit un peu plus de 10 années de cotisations ;
  • Avoir cessé toute activité salariée ;

L’âge auquel vous pouvez décider de vous mettre en situation de retraite est fixé par décret pris en Conseil des ministres. Au Burkina Faso, c’est le décret n°2005-024/PRES/PM/MTEJ/MFB portant fixation de l’âge de départ à la retraite des travailleurs salariés qui précise ces âges :

  • 56 ans pour les ouvriers et assimilés ;
  • 58 ans pour les employés et assimilés ;
  • 60 ans pour les agents de maîtrise, les cadres et assimilés ;
  • 63 ans pour les médecins et enseignants du supérieur officiant dans le privé

Ainsi, dès lors que vous avez atteint cet âge et que vous avez réuni les conditions ci-dessus, vous êtes en droit de vous mettre en situation de retraite afin de pouvoir jouir d’une pension de retraite.

De façon pratique, il n’y a aucune obligation de « partir » à la retraite si vous ne le souhaitez pas car cette situation est un droit et non une obligation. Toutefois, dès lors que vous voudrez jouir d’un revenu sous forme de pension, vous devrez obligatoire vous mettre en situation de retraite et cesser toute activité salariée (ce qui n’exclut pas que vous puissiez continuer à travailler sous une autre forme que le salariat).

Le montant mensuel de la pension de vieillesse est fixé en fonction de la rémunération mensuelle moyenne.

Elle se définie comme la soixantième partie (1/60) du total des rémunérations soumises à cotisation (600 000 FCFA max) au cours des cinq (5) meilleures années d’assurance.

Par exemple si vous avez 58 ans au 31/12/2019 et que votre rémunération s’est répartie comme suit au cours de votre vie :

  • 2018 à 2019 : 2 000 000 FCFA brut par mois
  • 2010 à 2018 : 550 000 FCFA brut par mois
  • 2000 à 2010 : 750 000 FCFA brut par mois
  • 1995 à 2000 : 850 000 FCFA brut par mois
  • 1990 à 1995 : 250 000 FCFA brut par mois

Vos 5 meilleures années sont de 1995 à 2000 et de 2018 à 2019. Toutefois, sachant que le maximum de rémunération soumis à cotisation est de 600 000 FCFA/mois, seul ce montant sera considéré dans le calcul de votre pension.

Votre pension mensuelle sera donc de 600 000 FCFA x (12 mois x 5 ans / 60) = 600 000 FCFA par mois !

Si votre meilleure rémunération était de (300 000 FCFA x 12 mois x 3 ans) + (600 000 FCFA x 12 mois x 2 ans) alors votre pension mensuelle sera de (10 800 000 + 14 400 000) / 60 = 420 000 FCFA.

A retenir donc :

  • La plupart des actifs capitalise pour leur retraite ;
  • Partir à la retraite n’est pas une obligation si vous êtes toujours en mesure de travailler ou que vous souhaitez continuer à travailler ;
  • Le système actuel ne permet pas de toucher une pension de plus de 600 000 FCFA mensuelle ;
  • Capitalisez au plus tôt si vous souhaitez avoir des revenus plus conséquents à votre retraite !!!

Ouagadougou, le 13/12/2019


BIOGRAPHIE

Omar KONATE, économiste de formation a fait l’essentiel de sa carrière dans le domaine de la gestion du capital humain dans des organisations privées et internationales. Il est à présent Directeur général de K. People International, un cabinet qu’il a fondé en 2015.

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre