Coupe du Grand Ouaga en cyclisme : Mathias Sorgho au sprint !

633 0

Mathias Sorgho a remporté la Coupe du grand Ouaga en cyclisme le samedi 14 décembre 2019. Cette compétition marque le retour de Mathias Sorgho qui n’avait plus remporté de compétition depuis plusieurs mois.

Le travail fait en solo par Issouf Ilboudo a profité à Mathias Sorgho

« C’est une année difficile pour moi parce que je suis en année de master », explique Mathias Sorgho après sa victoire à la Coupe du Grand Ouaga en cyclisme. Et pourtant, rien ne laissait croire que Mathias Sorgho s’imposerait ce samedi 14 décembre 2019 sur l’Avenue Charles de Gaules de Ouagadoguou. Un homme s’est particulièrement illustré lors de cette course longue de 130 km soit un circuit de 4.4 km à parcourir 29 fois.

Et à partir du 15e tour, le peloton est scindé en deux groupes. L’échappé comporte des ténors du cyclisme burkinabè comme Mathias Sorgho de l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou (AJCK), Paul Daumont de l’AS Bessel, Aziz Nikièma de l’Union sportive des forces armées (USFA), Salfo Yerbanga (AS Bessel).

A 15 tours de la fin, Issouf Ilboudo (AJCK) qui se trouve dans l’échappé prend des risques et sèment le groupe d’échappés. Il se permet même de mettre deux minutes d’écart. Son risque lui permet de rafler 99 mille francs CFA de prime pour les points chauds. A cinq tours de la fin, le jeune homme est toujours devant. Mais, une erreur tactique de Mathias Sorgho  a failli tout gâcher. Croyant son partenaire essoufflé, il tente alors d’étirer le peloton. Ce qui permet de réduire l’écart avec le fuyard.

Onze coureurs pour dix places

Issouf Ilboudo double le deuxième groupe de peloton dans lequel se trouve. Frustrés, des supporters demandent à ces derniers d’arrêter la course. Il ne reste plus que onze. L’enjeu, être parmi les 10 premiers désormais pour certains.

Les ténors se sont surveillés pendant toute la course

Deux tours de la fin, Issouf Ilboudo est pratiquement rattrapé. A bout de souffle, il ne peut continuer. Alors trois personnes à savoir Mathias Sorgho, Aziz Nikièma et Paul Daumont se détachent. Trois grands sprinteurs. Mais Sorgho franchi le premier la ligne d’arrivée au sprint. Il est suivi de Aziz Nikièma et Paul Daumont. Issouf Ilboudo termine 10e.

« Le cyclisme est un sport que je regardais de loin. Je ne savais pas qu’il pouvait donner autant d’émotions, autant d’intensité », s’est exclamé le maire de Ouagadougou Armand Béouindé. Cette compétition avait été suspendue depuis 2013. Selon Armand Béouindé ce retour qui marque la renaissance de la compétition sera perpétué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre