Côte d’Ivoire : Les présidents ivoirien et français se rendront à Bouaké

248 0

Annoncé du 20 au 22 décembre 2019 en Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, se rendra à Bouaké en compagnie de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara pour rendre hommage aux neuf (9) soldats français et au soldat américain tués le 6 novembre 2004 dans cette ville au cours du bombardement du lycée Descartes où se trouvait le camp français. Cet incident avait été attribué à l’armée ivoirienne en pleine offensive du pouvoir de Laurent Gbagbo dans le cadre de l’opération dignité en vue de libérer les zones Centre, Nord et Ouest aux mains de l’ex-rébellion dirigée par Guillaume Soro. Ce fut le début d’une relation tendue entre la France et la Côte d’Ivoire.

La visite d’Emmanuel Macron, le président français, prévue du 20 au 22 Décembre en Côte d’Ivoire sera marquée par un tournant important, celui de recueillement  sur les lieux du bombardement de Bouaké, 6 novembre 2004.

Emmanuel Macron sera le premier président français à se rendre sur les lieux depuis ce drame du lycée Descartes qui abritait en ce temps, le camp militaire français. Depuis lors, il a été réhabilité et transformé en bâtiment public.

Il déposera une gerbe de fleur et dévoilera une plaque en hommage aux soldats tués. Ce bombardement avait mis à son paroxysme la relation assez exécrable entre les anciens présidents ivoirien et français d’alors, à savoir Laurent Gbagbo et le regretté Jacques Chirac mais a également été à l’origine des représailles organisées par les Jeunes patriotes conduits par Charles Blé Goudé contre les Français vivant en Côte d’Ivoire et leur rapatriement.

Quinze ans après, les contours de ce bombardement restent flous et la suspicion d’un auto-bombardement français en vue d’une riposte française et faire échouer la libération de cette partie de la Côte d’Ivoire par l’armée ivoirienne est de plus en plus partagée. Les trois anciens ministres de Jacques Chirac qui étaient mis en cause par la justice dans le cadre de cette affaire n’ont pu être poursuivis finalement.

Emmanuel Macron célébrera par anticipation les fêtes de fin d’année en compagnie des forces françaises stationnées en Côte d’Ivoire par un dîner de Noël dans le camp militaire français de Port-Bouët à Abidjan.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre